vendredi 30 août 2013

Alcool et calories : Ce qu'on ne vous dit pas !

  Une étude récente a pu conclure qu'en 2013 un Français boit en moyenne 86 litres d'alcool chaque année.
Parallèlement, un sondage réalisé au Royaume-Uni par une association qui combat l'alcoolisme montre que plus de 40% des consommateurs d'alcool ignorent que l'alcool fait grossir.
Il est donc légitime de se demander dans quelle mesure la consommation d'alcool peut-elle entraîner une prise de poids ? Et quelles sont les calories des alcools ?



Actuellement, un grand nombre d'experts s'étonnent du fait que la valeur énergétique de l'alcool ne soit pas indiquée sur les bouteilles vendues dans le commerce car ils estiment que l'alcool est un produit très riche en calories et qu'il peut être la cause d'une prise de poids en cas de consommation régulière. D'ailleurs, la consommation d'alcool pour un occidental représente de 4 à 6% des apports caloriques annuel.



Les calories de l'alcool 


Chaque alcool a une valeur énergétique qui lui est propre en fonction de sa composition et de sa méthode de fabrication. On estime qu'1 gramme d'alcool pur correspond à 7 calories.



Cependant, il faut savoir que l'alcool n'est pas stocké par l'organisme car il est éliminé très rapidement.
La conséquence est que l'alcool a tendance à empêcher l'élimination du gras car ce sont les calories de l'alcool qui sont utilisées par le corps avant celles du gras stocké.

De plus, des études ont pu démontrer que la consommation d'alcool favorisait la présence de graisses au niveau de la ceinture abdominal.
L'alcool aurait également pour effet de stimuler l'appétit. Résultat, plus la consommation d'alcool est importante, plus on mange, et plus on prend du poids.


Les alcools les plus riches en calories sont les cocktails sucrés ou ceux composés de crème fraîche. C'est le cas notamment du Baileys (131 kcal pour 4 cL), de la Piña Colada (74 calories pour 4 cL), ou le très à la mode, mojito (160 calories pour 1 verre).


Les calories des alcools, quelques exemples :

- 1 verre de vin représente environ 100 kcal
- 1 bière représente entre 125 et 150 kcal
- 1 verre de Cognac (3cL) représente 70 kcal
- 1 verre de pastis (4cL) représente 130 kcal
- 1 verre de gin (3cL) représente 67 kcal
- 1 verre de rhum (3cL) représente 84 kcal
- 1 verre de Porto (5cL) représente 80 kcal
- 1 verre de vodka (4cL) représente 88 kcal
- 1 verre de champagne brut (10cL) représente 80 kcal
- 1 verre de cidre (15cL) représente 50 kcal



CONCLUSION

L'alcool est donc une boisson très riche en calories. C'est d'autant plus vrai pour les cocktails constitués de sucre ou de crème.
De plus, l'alcool étant assimilé très rapidement par l'organisme, il peut favoriser l'accumulation de graisses.

mercredi 28 août 2013

Comment perdre du poids sans faire de sport ?

  Neuf fois sur dix les régimes sont associés à une pratique intensive du sport. Pourtant, tout le monde ne souhaite pas forcément en passer par là.
Que ce soit par manque de temps, par manque de moyens, ou tout simplement par manque d'envie, il est tout à fait légitime de vouloir perdre du poids sans faire de sport.
D'autant plus que contrairement aux idées reçues, ça n'est pas plus difficile.


Comment perdre du poids sans sport ?




   En mangeant plus sainement


Pour parvenir à perdre du poids sans faire de sport, la première des priorités est d'adopter une alimentation plus saine en limitant autant que possible les produits riches en matières grasses (beurre, huile, gâteaux, charcuterie...) afin d'avoir une alimentation plus nutritive et moins riche en calories.

Pendant les repas, plutôt que de diminuer les portions et risquer de se frustrer en sortant de table en ayant encore faim, n'hésitez pas à rajouter dans votre assiette une grande quantité de légumes cuits à la vapeur qui vous amèneront à satiété pour un apport calorique minimum.



   En augmentant son métabolisme


Augmenter son métabolisme c'est pousser son corps à brûler plus de calories qu'en temps normal. La caféine présente dans le café, ou encore le thé vert ont cette faculté d'accélérer le métabolisme pendant plusieurs heures après consommation.


   En bougeant plus que d'habitude


Le corps brûle des calories supplémentaires pour chaque petit geste du quotidien. Marcher, monter les escaliers, bavarder, rire... Plus l'activité est importante, plus l'organisme brûlera du carburant.

C'est donc un bon prétexte pour se lancer dans des activités qu'on ne fait pas par plaisir en temps ordinaire : bricoler, jardiner, aller acheter son pain à pied... Tout est bon pour dépenser plus !



CONCLUSION

Contrairement à ce que l'on pouvait croire, se demander comment perdre du poids sans faire de sport n'est donc pas une aberration.
Nous avons vu que maigrir sans pratiquer une activité sportive passe par 3 biais : Manger mieux, brûler plus de calories en augmentant son métabolisme et bouger davantage qu'en temps normal.

lundi 26 août 2013

Comment intégrer de bonnes habitudes pour maigrir durablement?

  S'il est si difficile de maigrir durablement c'est parce que l’immense majorité des régimes n'agissent pas là ou la perte de poids serait la plus efficace et la plus durable : Modifier nos mauvaises habitudes en les remplaçant par des habitudes plus vertueuses.


La conséquence est que le régime en lui-même semblera relativement facile à suivre, mais la phase la plus difficile à gérer sera l'après.
C'est à dire à partir du moment où on sortira du cadre du régime, et que l'on se retrouvera sans repères face à la nourriture.

Résultat : Au mieux on replonge dans ses mauvaises habitudes, et on reprend les kilos difficilement perdus.
Au pire, on dérape complètement et on reprend beaucoup plus de poids.




En fait, maigrir durablement demande d'adapter son rythme de vie à cet objectif. Que ce soit en mangeant plus sainement, en pratiquant plus d'activité physique, etc...


Mais la bonne volonté n'est pas suffisante pour réussir à modifier ses habitudes.



Car l'erreur qui est la plus souvent commise est celle-ci : On décide de se prendre en main, on se dit que l'on va mieux manger, faire un peu de sport tous les matins, cesser de grignoter entre les repas, etc...
 Et deux jours plus tard toutes ces bonnes résolutions s'envolent, un peu comme celles que l'on prend tous les 1er Janvier de chaque année.



La méthode la plus efficace pour réussir à adopter de bonnes habitudes qui permettront de maigrir durablement est de se focaliser sur une seule à la fois.

Il ne faut pas vouloir tout changer du jour au lendemain, mais plutôt y aller pas à pas, de façon à construire sa nouvelle vie pierre après pierre.


Par exemple, si nos trois bonnes résolutions à adopter en priorité sont : Faire du sport tous les matins, ne plus manger au fast-food, et manger des légumes à tous les repas.


Pour une personne qui ne respecte pas ces 3 résolutions, tout bouleverser du jour au lendemain serait un effort tel que les chances d'échouer seraient très élevées.


Tandis que, si elle décidait d'adopter une nouvelle bonne habitude par mois, l'impact sur son quotidien serait finalement assez minime, et l'effort requis pour adopter cette nouvelle habitude le serait tout autant.

Au mois de septembre elle déciderait de se mettre à faire du sport tous les matins. Puis, au mois d'octobre lorsque la résolution précédente aura été bien intégrée, elle n'ira plus au fast-food.
Et finalement au mois de novembre, elle commencera à manger des légumes à tous les repas tout en perpétuant les bonnes habitudes précédentes.



Grâce à cette méthode le cerveau accepte beaucoup plus facilement le changement, et le risque de replonger dans ses travers est bien moins important. C'est donc une bonne solution pour réussir à maigrir durablement.

vendredi 23 août 2013

Comment manger sans gluten ?

  Manger sans gluten nécessite de réorganiser son alimentation, ce qui signifie généralement de modifier des habitudes alimentaires profondément ancrées dans notre quotidien.
Le régime sans gluten requiert également une vigilance de tous les instants.

En effet, il faut apprendre à détecter les aliments contenant du gluten, mais aussi connaître les substituts sans gluten existant pour continuer à se faire plaisir malgré l'intolérance.



Comment manger sans gluten ?



S'adapter au régime sans gluten n'est pas une mince affaire, car notre alimentation est majoritairement basée sur la consommation de céréales contenant justement du gluten.


Manger sans gluten c'est renoncer à toute une série d'aliments très présents dans notre quotidien comme le pain, les pâtes, les viennoiseries, la semoule, les pâtisseries, les biscuits, les charcuteries (sauf le jambon), les pizzas,  les viandes ou poissons panés, les steaks hachés d'origine industriels, les plats en sauce où de la farine est utilisée comme liant...

Concrètement, il faut prendre garde à tous les produits transformés industriellement pour lesquels l'usage du gluten est extrêmement répandu.


Aucune loi n'oblige les industriels à mentionner la présence de gluten dans leurs préparations.
Vous retrouverez tout de même des indications sur les étiquettes des produits telles que "présence d'amidon", de "blé", de "farine", voir dans l'idéal une mention "traces de gluten"



La plupart des céréales que nous consommons contiennent du gluten, mais il existe tout de même quelques exceptions.
C'est le cas du riz, de la farine de sarrasin, du quinoa, du maïs, de l'amarante, du millet, ou encore du teff.

Il est donc tout à fait possible de conserver une alimentation variée malgré une intolérance au gluten.



Le développement du marché du sans gluten a également permis l'émergence de toute une gamme de produits "gluten-free" qui se positionnent comme des substituts de nos aliments traditionnels, comme par exemple le pain sans gluten à base de farine de soja et de maïzena.


Du côté du fait maison, il est tout à fait possible de continuer à préparer ses gâteaux favoris en remplaçant la farine de blé par des produits qui se trouvent très facilement dans le commerce comme la farine de sarrasin ou la maïzena.



CONCLUSION

Manger sans gluten demande une certaine période d'adaptation pour réorganiser son alimentation. Cependant, malgré une intolérance au gluten, il est possible de continuer à manger des plats très diversifiés en faisant preuve d'astuce, et même, d'en découvrir de nouveaux.

mercredi 21 août 2013

Le régime sans gluten et pourquoi manger sans gluten ?

  Depuis quelques années, on entend de plus en plus parler du régime sans gluten dans les médias.
D'ailleurs, au jour d'aujourd'hui, qui n'a pas dans son entourage une personne qui s'est mise à manger sans gluten ?


On pourrait croire à un effet de mode. En effet, le régime "gluten-free" a été largement popularisé par des stars de cinéma ou des sportifs de haut niveau qui n'ont de cesse d'expliquer que le secret de leur réussite est due à une alimentation dépourvue de gluten. Alors, simple effet de mode ?

La réponse n'est pas si évidente, il semble en effet que le nombre d'intolérance au gluten ne cesse de progresser au fil du temps.
Actuellement, pour l'Europe et l'Amérique du nord, on estime que l'intolérance au gluten atteindrait environ 1 personne sur 100 dans la population.

D'ailleurs, le marché du sans gluten ne cesse croître avec des taux de croissance à deux chiffres dans la plupart des pays industrialisés. En France, pour l'année 2012 ce marché connaissait une croissance de 30% pour atteindre 18,5 millions d'euros sur l'année.



Concrètement, manger sans gluten c'est se passer de pain, pâtes, céréales, tartes, pizzas, produits panés, biscuits, et même de bière.
Il faut ajouter à ça, un grand nombre de produits fabriqués industriellement car le gluten reste très utilisé comme liant ou comme épaississant par l'industrie agroalimentaire.

Le régime sans gluten est donc très contraignant.



   Les symptômes


Une allergie ou une intolérance au gluten peut causer les symptômes suivants :  Troubles digestif, migraine, douleurs aux articulations, insomnie, fatigue, eczéma, irritabilité, asthme...


Si vous pensez être intolérant au gluten, n'hésitez pas à consulter votre médecin avant de vous lancer dans un régime sans gluten qui pourrait s'avérer inutile.



On distingue trois formes de rejet du gluten :

- L'allergie : C'est la forme la plus rare de rejet du gluten. La plupart du temps elle est diagnostiquée assez tôt car elle provoque les effets les plus violents : troubles de la digestion et de la respiration, voir des œdèmes pour les cas les plus sérieux.

- L'intolérance : On parle de maladie cœliaque. Elle est difficile à diagnostiquer et peut survenir à tous les âges.

- L'hypersensibilité : Elle n'est pour le moment pas encore précisément définie. L'hypersensibilité au gluten déclencherait les symptômes les plus courants de la maladie cœliaque, mais sans les conséquences les plus graves pour la santé.

lundi 19 août 2013

Plein d'idées d'aliments rassasiants et peu caloriques

  La sensation de satiété est une donnée fondamentale pour mener à terme une perte de poids.
En effet, en diminuant son apport calorique au quotidien, il est important d'optimiser au mieux le rendement nutritif de son alimentation.

Pour  ne pas être sujet aux fringales, il faut consommer en priorité des aliments rassasiants et peu caloriques.




Les catégories d'aliments rassasiants et peu caloriques :




   Les fruits


Les fruits sont riches en vitamines et minéraux, ils sont fabuleux à consommer en en-cas quand une fringale se fait ressentir.

Ils sont en plus riches en sucres, qui permettent de donner un bon coup de fouet lors d'une fin de matinée ou un début de soirée difficile.


Quelques idées de fruits à consommer :

- Pomme
- Banane
- Poire
- Framboise
- Orange
- Fraise
- Kiwi



   Les laitages


Les produits laitiers sont riches en protéines qui apportent une bonne sensation de satiété.

En revanche, ils sont également riches en matières grasses. On se contentera donc des variantes à 0%, notamment le fromage blanc 0% et les yaourts 0% (nature ou aux fruits).



   Les légumes


Les légumes font partie des aliments rassasiants et peu caloriques qui apportent de nombreux bienfaits pour la santé car ils sont riches en vitamines, minéraux et fibres.

Il ne faut surtout pas hésiter à en consommer, ils permettent de manger en grande quantité pour un apport calorique infime. Très réconfortant durant un régime !


Quelques idées de légumes à cuisiner :

- Haricots verts
- Brocolis
- Épinards
- Chou fleur
- Carottes
- Courgettes



   Les féculents


Les féculents ne sont pas à proprement des aliments peu caloriques.
En revanche ils sont extrêmement rassasiants. Notamment mon préféré quand il s'agit de se remplir l'estomac : la pomme de terre.

En effet, la pomme de terre est très rassasiante, voir même bourrative.

Qui ne s'est jamais senti totalement rassasié en mangeant seulement quelques bouchées de purée de pomme de terre ?
Certes ce n'est pas un plat de fin gourmet, mais ça peut faire un bien fou quand on passe par une phase difficile d'un régime !



CONCLUSION

Bien optimiser son alimentation est primordiale en période de régime. En privilégiant des aliments rassasiants et peu caloriques, on choisit une nourriture plus nutritive qui apportera une sensation de satiété plus importante pendant plus longtemps.

vendredi 16 août 2013

Comment détoxifier son organisme rapidement et facilement ?

  Que ce soit pour se sentir plus légère après de gros excès, ou pour détoxifier son organisme périodiquement, faire une cure détox de courte durée a de nombreux effets bénéfiques sur la santé.
Mais en matière de cure de détoxification, mieux vaut ne pas faire n'importe quoi sous peine d'exposer son corps à de sérieuses carences.

Comment détoxifier son organisme rapidement et facilement ?




Une cure détox consiste à éliminer toutes les toxines de son organisme provenant des pesticides, des matières grasses, ou des sucres industriels présents dans nos aliments.
Suivre une cure détox, c'est adopter un régime alimentaire basé sur une alimentation 100% naturelle.

Le but premier de ces cures est de détoxifier son organisme, et non pas de maigrir.
Cependant, la perte de poids est une conséquence de la cure. De nombreux adeptes y voient donc là l'occasion de faire d'une pierre deux coups.



Détoxifier son organisme : Quels en sont les bienfaits ?



On pratique une cure détox périodiquement, d'une à plusieurs fois chaque année.
Que ce soit pour chasser les excès des fêtes, ou à chaque changement de saison pour renforcer son organisme et l'aider à appréhender de nouvelles conditions en le purgeant de toutes les toxines accumulées.

Les bienfaits d'une cure détox peuvent être :

- Renforcement des défenses immunitaires
- Mieux supporter la variation de température entre les saisons
- Moins de fatigue
- Moins de stress


Détoxifier son organisme présente donc de nombreux bénéfices pour la santé en plus d'une perte de poids !



Comment détoxifier son organisme efficacement ?



L'idéal est de faire une cure détox de courte durée, sur un week-end par exemple, notamment parce que l'efficacité d'une telle cure sur une longue période n'est pas prouvée, et qu'elle peut engendrer des carences.


Une cure détox efficace comporte en 3 points importants :

1. Manger sain


C'est à dire :

- Des fruits et légumes de saison non traités
- Des jus de fruits et légumes sans sucres ajoutés
- Des céréales complètes
- Des matières grasses saines (oléagineux bio, huiles végétales bio, poissons...)



2. Boire de l'eau abondamment


L'eau est l'élément qui va drainer le corps en éliminant toutes les toxines par un processus naturel.
Pendant une cure détox, il faut boire au moins 1,5 à 2 litres d'eau par jour.

Pour encore plus d’efficacité, on peut consommer chaque jour une tisane de citron. Elle se prépare en mélangeant le jus d'un citron dans un verre d'eau.



3. Se reposer


En raison de l'effet qu'elle produit sur l'organisme, une cure détox est épuisante pour le corps.
Pour ne pas entraver l'élimination des toxines, il est donc important de se relaxer autant que possible pendant le déroulement de la cure.

mercredi 14 août 2013

Le mode d'emploi pour perdre du poids dès aujourd'hui

  Prendre la décision de perdre du poids est un choix de vie important. Mais pour réussir, encore faut-il savoir comment s'y prendre, car il est possible de tenter de maigrir pendant des années sans jamais y parvenir faute de savoir-faire. Voici quelques indications qui vous aideront à emprunter le bon chemin.


Le mode d'emploi pour perdre du poids dès aujourd'hui en 3 points :


   1. Adapter son alimentation à une perte de poids


Pour se mettre en situation de perdre du poids, adapter son alimentation est une priorité.
Pour maigrir il n'est pas forcément nécessaire de suivre un régime alimentaire très strict. Un peu de bon sens est souvent suffisant.

Il faut commencer par supprimer les sucreries de son alimentation. La consommation de sucre a tendance à entraîner la consommation d'encore plus de sucre, créant une véritable addiction au goût sucré.
D'autant plus que manger des aliments sucrés donne encore plus faim à cause de la sécrétion d'insuline qui est provoquée par l'augmentation de la glycémie.

Pour perdre du poids, il faut également éviter autant que possible les aliments riches en matières grasses : fromages, charcuteries, viandes grasses, plats en sauces...

Enfin, pour se lancer dans un régime dans de bonnes conditions, il est nécessaire de bannir toute forme de grignotage entre les repas.



   2. Pratiquer au moins 30 minutes d'activité physique par jour


Impossible d'établir un mode d'emploi pour perdre du poids sans y placer un minimum d'activité physique.

En effet, le manque d'activité physique régulière est une des causes majeure de l'augmentation constante du surpoids dans notre société.
Pour maigrir, il n'est absolument pas question de devenir un grand sportif, mais simplement de s'imposer un minimum de 30 minutes d'activité physique par jour.

Tous les types de sport peuvent faire l'affaire : marche, course à pied, vélo, natation, gymnastique, danse...



   3. Des petits gestes qui favorisent la perte de poids


Dans notre mode d'emploi pour perdre du poids, il faut également penser à :

  Utiliser des compléments de type vitamines et minéraux


Car une perte de poids fatigue l'organisme et peut causer des carences qui auraient pour conséquence de ralentir la perte de gras.
Pour éviter de connaître cette situation, il est intéressant de suivre une cure en vitamines et minéraux en parallèle de son régime.

  Augmenter son métabolisme grâce aux boissons


Certaines substances ont la capacité d'augmenter le métabolisme et donc de permettre de brûler plus de calories. Pour cela, nul besoin d'investir dans des boissons coûteuses, le thé vert ou encore un café fort en caféine sont très efficaces.


  Dormir correctement pour favoriser la perte de poids


Il est important de dormir correctement pendant un régime car le corps a besoin d'être en forme pour maximiser la perte de gras. En plus, il est prouvé que le manque de sommeil pousse à manger plus, et plus gras.

lundi 12 août 2013

L’aspartame est-il dangereux pour la santé ?

  Notre position face à l'aspartame est très ambiguë. D'un côté on le trouve dans de nombreux produits du commerce, ce qui pourrait être vu comme la confirmation de son aspect inoffensif pour la santé, mais de l'autre, les médias, les scientifiques, ou encore les associations de consommateurs semblent nous mettent constamment en garde contre ce produit. Alors, l'aspartame est-il dangereux pour la santé ?



L'aspartame est un édulcorant artificiel qui a été découvert en 1965. Cet additif alimentaire que l'on retrouve dans de nombreux produits de notre quotidien comme les boissons light, les confiseries sans sucre, ou même les médicaments, présente la particularité d'avoir un pouvoir sucrant 200 fois supérieur au sucre blanc.
Il est autorisé dans de nombreux pays dans le monde, et est référencé par l'Union européenne sous le code de E951.


Malgré son omniprésence dans le commerce, certaines études scientifiques largement relayées par les principaux médias estiment que la consommation d'aspartame présente des risques pour la santé.

On pense en particulier à cette étude scientifique italienne menée sur des souris qui a conclue en décembre 2010 que la consommation d'aspartame entraînait une augmentation des cancers des poumons et du foie.


Mais en réalité les avis sur la fiabilité de ces études et l'indépendance des scientifiques divergent fortement.



Dans tous les cas, il est recommandé de ne pas dépasser la dose de 40mg par kilo et par jour, car même si les dangers de l'aspartame pour la santé ne sont pas tous connus, il a tout de même été démontré que la consommation d'aspartame, comme celle du sucre blanc, avait tendance à habituer le consommateur au goût sucré, pouvant déboucher sur une véritable addiction.




Si les dangers de l'aspartame pour votre santé vous inquiète, sachez qu'il existe de nombreuses alternatives à l'aspartame et au sucre blanc.


Voici quelques propositions :


La stévia : L'extrait de stévia est un édulcorant naturel provenant de la plante du même nom originaire d’Amérique du sud.
En plus d'être naturel, l'avantage de l'édulcorant stévia est qu'il a un pouvoir sucrant environ 300 fois plus important que le sucre blanc. La commercialisation de l'extrait de stévia est autorisé dans l'Union européenne depuis 2011.


Le sirop d'agave : Le sirop d'agave est un édulcorant naturel produit au Mexique et provenant de différentes espèces de cactus d'agave. Il a un fort pouvoir sucrant, mais présente surtout l'avantage d'avoir un indice glycémique trois fois moins important que le sucre blanc. Il est donc assimilé beaucoup plus lentement par l'organisme.


Le fructose : Le fructose est naturellement présent dans les fruits et le miel. Il est très prisé des diabétiques comme édulcorant, car sa consommation ne provoque pratiquement pas de pic d'insuline. Il a un pouvoir sucrant 2 fois plus important que le sucre blanc.

vendredi 9 août 2013

5 conseils pour combattre l'obésité

  L'obésité humaine est reconnue comme une maladie par l'Organisation Mondiale de la Santé depuis 1997.
Aujourd'hui on estime qu'au moins un tiers de la planète vivrait en état d'obésité ou de surcharge pondérale importante. 
Combattre l'obésité est donc un enjeu planétaire pour la santé des hommes.
Se soigner requiert une forte détermination afin de s'habituer à un mode de vie plus sain.
Pour vous aider, voici 5 conseils pour combattre l'obésité :




   Conseil n°1 : Vaincre l'addiction au sucré


La consommation en excès d'aliments sucrés de provenance industrielle est une cause majeure de l'augmentation de l'obésité dans le monde.

Il est bon de savoir que les aliments riches en sucres sont assimilés très rapidement par l'organisme.
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les sportifs boivent des boissons sucrées au cours de l'effort afin d'avoir un boost d'énergie immédiat.

Le problème c'est que manger des produits industriels sucrés dans le but de combler sa faim est contre-productif. En effet, c'est plutôt la garantie d'avoir de nouveau faim sous quelques dizaines de minutes, et par conséquent d'être à nouveau tenté par ces produits sucrés qui ont un effet terriblement addictif.



   Conseil n°2 : Dites non au grignotage


Le grignotage entre les repas entraîne la perte de ses repères sur la quantité de nourriture qui est consommée. Pour combattre l'obésité, il faut donc l'éliminer purement et simplement.

Pour éviter le grignotage, il faut commencer par agir en amont en évitant d'acheter des aliments qui se grignotent facilement en plus d'être très riches en calories.
On parle des aliments tels que les produits apéritifs, les barres chocolatées, les viennoiseries, la charcuterie, le fromage...

La deuxième chose à faire pour échapper au grignotage est de manger suffisamment à chaque repas pour ne pas avoir faim une ou deux heures après.

Mieux vaut manger un peu plus d'aliments sains pendant un repas plutôt que de se laisser tenter par la malbouffe durant la journée.



   Conseil n°3 : Surveiller sa consommation de lipides


Les aliments riches en lipides, surtout quand ils sont d'origine industrielle, apportent beaucoup de calories en plus d'être très peu nutritifs.

En effet, là ou 1g de glucides ou 1g de protéines apporte 4kcal, 1g de lipides apportera 9kcal, soit plus du double de calories.

De plus, les lipides participent bien moins à la sensation de satiété que les protéines ou les glucides.


Pour combattre l'obésité il est donc important de limiter sa consommation d'aliments trop riches en lipides.



   Conseil n°4 : Remplir son estomac avant un repas


Certaines personnes peuvent peiner à se limiter une fois à table. Pour manger un peu moins, une bonne technique consiste à remplir son estomac avant un repas en buvant un grand verre d'eau 10 à 15 minutes avant de manger.



   Conseil n°5 : Pratiquer une activité physique


Pratiquer une activité physique régulière est probablement ce qu'il y a de plus efficace pour combattre l'obésité durablement.
En effet, en bougeant plus, on brûle plus de calories, et c'est de cette façon que le corps commencera à réduire ses réserves de gras.

mercredi 7 août 2013

Les 4 mauvaises habitudes alimentaires dont il faudrait se passer pendant les vacances

  Pour que les vacances ne demeurent que pur plaisir, mieux vaut ne pas prendre le risque d'avoir une mauvaise surprise à son retour, une fois monté sur la balance.

Dans ce but, voici Les 4 mauvaises habitudes alimentaires dont il faudrait se passer pendant les vacances :




   Multiplier les apéros riches en calories


Quoi de plus agréable qu'un apéritif en extérieur sous un magnifique soleil estival ? Impossible d'y résister !

Pourtant entre l'alcool et les biscuits salés, l'apport calorique peut très vite grimper l'air de rien...

Nous avions déjà vu qu'il était possible de remplacer les accompagnements apéritifs par des crudités qui seront consommées avec une sauce allégée, mais qu'en est-il pour l'alcool ?

On ne le réalise pas, mais la plupart des boissons alcoolisées sont très riches en calories.
Par exemple saviez-vous qu'une bière de 33 cL contient près de 150 kcal ? Soit 7,5% des apports journaliers d'une personne moyenne !

Rassurez-vous, un verre d'alcool ne vous fera pas prendre de poids à condition de rester raisonnable. Cependant, à la vue de ces chiffres, on peut en conclure qu'une personne qui désire perdre du poids (ou ne pas en prendre) ne devrait pas abuser des apéritifs.



   Les barbecues trop copieux


Il faut prendre garde aux barbecues où on aura tendance à se lâcher et manger des quantités de nourriture bien plus importantes qu'à son habitude. Alors, quand en plus les plats sont constitués de viandes riches en matières grasses (Côte de bœuf, saucisses, merguez...), le tout accompagné de sauces hypercaloriques, on dépasse très aisément ses besoins énergétiques journaliers en un repas.

Pour rester raisonnable, on peut diminuer les portions, ou opter pour des aliments moins gras, comme le poisson ou des grillades à base de blanc de poulet !



   Le dessert à tous les repas


C'est les vacances, il fait beau, on en profite pour partager des repas entre amis ou en famille. Dans ces conditions comment ne pas être tenté par un dessert gourmand comme une pâtisserie, un gâteau, ou encore une bonne glace...

Malheureusement, l'abus de desserts très caloriques augmentera rapidement votre apport calorique qui se traduira certainement par une prise de poids (à moins que vous fassiez de l'exercice dans le but d'éliminer ces calories en trop !)



  L'abus de malbouffe



Pendant les vacances, on désire davantage manger à l'extérieur plutôt que de cuisiner soi-même.
Le piège est de ne manger que dans des fast-food qui sont très présents sur les lieux touristiques : stands de hot-dog, baraques à frites, snacks en tous genres... Il est facile d'en faire son alimentation quotidienne.
Mais dans ce cas, prendre cette mauvaise habitude alimentaire se traduira inévitablement par une prise de poids non négligeable !




En prenant garde à éviter ces mauvaises habitudes alimentaires, vous devriez échapper à une prise de poids pendant vos vacances, mais n'oubliez d'en profiter avant tout !

lundi 5 août 2013

Les conséquences de l'obésité sur la santé

  L'OMS désigne l'obésité comme "une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé."

Les dernières statistiques indiquent qu'au moins un tiers des adultes à l'échelle mondiale souffriraient d'un surpoids important, voir d'obésité.

Chez les enfants de moins de cinq ans, 40 millions d'entre eux à travers la planète seraient en situation de surcharge pondérale. Le pire étant que ces chiffres ne font que s'aggraver avec le temps.


Nous savons tous plus ou moins que l'obésité est une situation à risque pour la santé. Mais connaissons nous réellement les risques encourus ? Quelles sont les conséquences de l'obésité sur la santé ?




L'obésité peut engendrer des problèmes de santé très divers.
Un excès de graisse corporelle augmente fortement le risque de développer des maladies cardiovasculaires comme les cardiopathies ou les accidents vasculaires (qui sont une des principales causes de décès dans les pays industrialisés).



Mais les conséquences de l'obésité sur la santé peuvent se traduire par d'autres maladies pouvant provoquer une incapacité voir le décès :

- Le diabète de type 2
- Cancers (colon, sein, et de l'endomètre)
- Douleurs articulaires (dos, genoux, arthrose...)
- Maladie respiratoire comme l'apnée du sommeil
- Hypertension

Le surpoids a également un impact psychologique reconnu.
En effet, une personne en surpoids pourra se sentir stigmatisé par une société qui positionne au centre des préoccupations l'image que l'on renvoie au monde extérieur. Les conséquences psychologiques peuvent aller du manque d'estime de soi à la dépression profonde.


Il faut être conscient que le risque de connaître des ennuis de santé débute dès l'apparition d'une surcharge pondérale au sens médical du terme, et plus ce surpoids augmente, plus le risque pour la santé augmente.


Pour éviter toutes les conséquences de l'obésité sur la santé, et lutter contre le surpoids, il est recommandé de surveiller ses apports caloriques, d'éviter autant que possible la malbouffe, de consommer plus de fruits et légumes, et de pratiquer une activité physique régulière.

vendredi 2 août 2013

Objectif d'Août : Perdre 5 kilos en un mois

  C'est le mois d'août, si vous avez la motivation avec vous, c'est une période parfaite pour commencer un régime.

L'objectif de ce défi sera de tenter de perdre 5 kilos en un mois.

Trop ambitieux ? Vous allez voir qu'avec une approche méthodique, perdre 5 kilos en 1 mois est un but qui reste raisonnable.



Pour réussir notre défi, pas de programme alimentaire restrictif. Il s'agira en revanche de modifier quelques habitudes de notre quotidien qui permettront de poser les bases d'une perte de poids rapide, à condition d'être suffisamment motivé pour s'y tenir pendant au moins 4 semaines.



La stratégie en 3 phases pour réussir à perdre 5 kilos en un mois :



 Phase 1 : Rééquilibrer son alimentation


Pour perdre de la graisse superflue, pas de miracle possible, il faut baisser son apport calorique. Le but étant de consommer moins de calories que sa dépense énergétique quotidienne.

Pour diminuer son apport en calories, il n'est pas nécessaire de se priver, il faut plutôt :

- Diminuer autant que possible le sucre (sauf celui provenant des fruits)

- Éviter les aliments riches en matières grasses (surtout celles provenant des produits transformés industriellement)

- Diminuer progressivement les féculents le soir, et les remplacer par une grande portion de légumes sans sauces grasses.

- Éliminer toutes formes de grignotage entre les repas



 Phase 2 : Pratiquer une activité physique régulière


La pratique d'une activité physique permet d'accélérer fortement la perte de poids tout en entretenant sa masse musculaire pour ne perdre que la graisse superflue.

Pour perdre 5 kilos en un mois, nul besoin de se faire mal, l'important est de pratiquer régulièrement, c'est à dire au moins 3 fois par semaine, plus si possible.


Vous pouvez pratiquer toutes sortes d'activités : la course à pied, le vélo, la marche rapide, la natation, l'aérobic, la danse...

La durée d'une séance dépendra de l'intensité de l'exercice. Par exemple, 30 minutes de course à pied ne brûle pas autant de calories qu'une demi-heure de balade à vélo.
Faites selon vos capacités, et essayez de progresser à votre rythme.



 Phase 3 : Entretenir sa motivation


4 semaines de régime ce n'est pas énorme si on considère que certaines personnes mettent des années à perdre leurs kilos superflus.

Cependant, même pour une période aussi courte il est important d'entretenir sa motivation, surtout si ce programme bouleverse vos habitudes du jour au lendemain.


Pour se motiver à maigrir, rien de tel que de voir les résultats de ses efforts grâce à deux méthodes :


- En tenant un journal de régime sur lequel on notera l'évolution de son poids à chaque fois qu'on montera sur la balance.

- En utilisant un vêtement témoin. Par exemple, un jean qu'on ne parvient plus à fermer.
Se rendre compte que l'on a maigri en remettant un vêtement que l'on n'espérait même plus porter est un booster incroyable dans un régime qui a pour objectif de perdre 5 kilos en un mois.



Bonus : Comme il est utile de relâcher la pression de temps en temps. Il est possible de s'accorder un repas joker par semaine où l'on s'autorisera de tout !