lundi 30 décembre 2013

Que manger après le sport ?

  Manger après le sport est important pour compenser tout ce qui a été éliminé durant l'exercice physique. Il faut avant tout chercher à bien manger dans le but d'éviter les carences, les coups de fatigues, et dans la perspective d'améliorer ses performances, mais surtout, bien manger après le sport limitera le risque de reprendre tous les kilos difficilement éliminés.




Quoi manger juste après une séance de sport ?




En premier lieu, juste après le sport on pense à se réhydrater, et en quantité ! En effet, on perd beaucoup d'eau par le biais de la transpiration. Par exemple, saviez-vous qu'un triathlète peut perdre jusqu'à 10 litres d'eau en une séance ?

C'est pourquoi il faut boire 2 à 3 grands verres d'eau juste après le sport, puis encore 1 à 2 verres toutes les heures pendant les 3 à 4 heures suivant votre séance. L'idéal étant de privilégier les eaux minérales pour leur richesse en sels minéraux (sodium, potassium, etc...).


Après un exercice physique, il faut également penser à reconstituer ses réserves de sucres afin de pas être sujet à des coups de fatigue dans la journée. Il faut donc manger des aliments riches en glucides. Les plus sains et les moins caloriques étant les fruits. Éviter en revanche les jus de fruits industriels trop riches en sucres ajoutés !

Un bon compromis entre réhydratation et apport en sucres peut être les boissons énergétiques. Elles présentent l'avantage de pouvoir se glisser facilement dans un sac à main, et donc de s'emporter n'importe où !



   Manger après le sport pour faire le plein d'énergie



Après une séance de sport, il ne faut pas oublier de faire le plein d'énergie sous peine de s'exposer aux coups de fatigue, ou pire, aux fringales pendant la journée.


Si vous faites du sport à jeun de bon matin, alors c'est l'occasion ou jamais de vous faire plaisir sans remords. N'hésitez pas à vous préparer un petit-déjeuner riche et énergétique : Pain, beurre, confiture, fruits, laitages, oléagineux, etc...




Si vous faites du sport au cours de la journée, préférez une collation légère mais énergétique. Un ou deux fruits, en plus d'un laitage vous permettront un bon apport de sucres rapides et de protéines. La taille de la collation peut varier en fonction du temps qui vous sépare de votre prochain repas.


Attention , n'excluez pas les lipides de vos collations post-sport sous prétexte que vous faites la chasse aux matières grasses. Les bons lipides sont nécessaires au corps, et ils le sont encore davantage pour un sportif qui veut s'assurer d'une bonne récupération physique après l'effort.
Vous pouvez trouver ces bons lipides dans : les oléagineux (amandes, noix, noisettes, etc...), le beurre, le beurre de cacahuètes, l'huile de bonne qualité (pas plus d'une cuillère à soupe par repas), etc...




Manger après le sport, et surtout, bien manger, est une donnée trop souvent oubliée de ceux et celles qui veulent perdre du poids. Maintenant, vous savez comment composer votre collation post-sport qui vous sera d'une grande aide pour optimiser au mieux votre perte de poids !

vendredi 27 décembre 2013

Comment arrêter de fumer sans grossir ?

  La principale conséquence de l'arrêt du tabac est la prise de poids. Elle est causée par le sevrage en nicotine qui agissait auparavant comme un coupe faim et permettait au fumeur d'avoir moins d’appétit.
De plus, il a été démontré que la nicotine avait la faculté d'accélérer le métabolisme de base du fumeur, lui permettant ainsi de brûler 10 à 15% de calories supplémentaires qu'un non fumeur.

Du coup, arrêter de fumer sans grossir devient une préoccupation majeure. Heureusement, cet objectif est facilement atteignable pour peu qu'on accepte de se fixer certaines règles et de prendre quelques bonnes habitudes alimentaires qui éviteront de manger plus que nécessaire.



Comment arrêter de fumer sans grossir ?





   Apprendre à lutter contre les fringales


La première des priorités pour ne pas prendre de poids après avoir arrêté de fumer est de lutter contre les fringales qui vous pousseront à grignoter tout au long de la journée pour compenser le manque de la cigarette.

Pour éviter les fringales en cours de journée, faites des repas riches. Vous devez manger une belle portion de féculents (pâtes, riz, pain, lentilles, petits pois, etc...), une portion de légumes (haricots, carottes, brocolis, chou fleur...), et un aliment riche en protéines (viande, poisson, ou œuf).

Il est important de faire des repas complets pour éviter les carences qui ne feraient qu'accentuer la faim. Vous devez manger principalement des aliments sains, en évitant les sucreries et les aliments trop gras (fromage, charcuterie...). En contrepartie de ces efforts vous aurez le droit de manger de belles portions pour être sûr de ne pas avoir faim en plein milieu de la journée.



   Boire beaucoup de liquide


Il est souvent conseillé de boire beaucoup de liquide quand une envie de fumer apparaît. C'est plus ou moins efficace selon les personnes, mais ça ne peut pas faire de mal si on veut arrêter de fumer sans grossir ! Vous pouvez boire de l'eau (plate ou gazeuse), mais aussi vous préparez des tisanes.
Par contre, il est vivement conseillé d'éviter le café dans les premiers temps car il est trop associé à la cigarette.



   Manger des fruits et légumes


En stoppant la cigarette, vous allez redécouvrir des saveurs qui s'étaient estompées avec le tabac. N'hésitez pas à manger des fruits et des légumes variés, ça ne peut que faire du bien !



   Faire un bon petit-déjeuner pour bien commencer la journée


C'est pendant la journée que le corps a besoin de calories pour être performant, pas durant la nuit où il se repose. Le bon sens veut donc qu'il soit préférable de prendre un bon petit-déjeuner dès le matin pour ne pas avoir faim, et ainsi être moins sujet aux fringales dans la journée.
Prendre un petit-déjeuner complet constitué de céréales, d'un laitage, d'un fruit, et d'un peu de matières grasses vous aidera à arrêter de fumer sans grossir !


   Redécouvrir l'activité physique


N'hésitez pas à faire un peu d'exercice physique, quitte à commencer en douceur, l'idéal serait de faire 3 à 4 séances de sport par semaine.
Cela vous permettra de retrouver une bonne forme physique, et c'est bon pour le moral et donc aussi pour la motivation pour ne pas succomber à l'envie de fumer.




Note :

Vouloir arrêter de fumer sans grossir est un objectif tout à fait honorable. Cependant, pensez à établir des priorités. Il ne faudrait pas se remettre à fumer parce qu'on s'est aperçu qu'on pesait 2 kg de plus que le mois précédent.
Il ne faut pas être trop exigent avec soi-même. L'important dans l'immédiat, c'est de réussir à se passer de la cigarette.
Sachez également qu'il n'est pas anormal pour un ex-fumeur de prendre 2 à 4 kg dans les semaines qui suivent l'arrêt du tabac. Le tout étant de surveiller son alimentation pour ne pas prendre deux, ou trois fois plus de poids.

mercredi 25 décembre 2013

Les bonnes astuces pour couper la faim en période de fêtes

  La période des fêtes rime généralement avec de copieux repas de famille, une grande consommation de chocolats et sucreries, et un relâchement vis-à-vis des bonnes résolutions alimentaires.
Le pire étant qu'on attrape très rapidement l'habitude de manger tout et n'importe quoi à toute heure du jour ou de la nuit.

Bref, pour tenter de limiter les écarts liés à cette période, il peut être utile de prendre connaissance de quelques astuces pour couper la faim.
En voici quelques unes qui pourraient bien vous épargner le gain de quelques kilos :



   Une pomme comme en-cas


La pomme est l'aliment grignotage incontournable en période de régime.
Ce fruit est peu calorique, riche en fibres solubles favorisant la sensation de satiété, et il en existe tellement de variétés qu'il y en aura forcément une qui vous plaira !
De plus, la pomme est un coupe-faim qui n'entraînera pas l'envie de grignoter des sucreries.



   Se brosser les dents après chaque repas


Même après un repas, on peut encore être tenté de grignoter des petites sucreries qui au bout du compte peuvent représenter des milliers de calories ! Se brosser les dents après un repas est une bonne astuce pour couper la faim.
En effet, le goût particulier du dentifrice aide à transmettre au cerveau le signal que le repas est terminé. Une bonne habitude à prendre pour éviter les écarts !



   Boire un grand verre de boisson gazeuse


Une ou deux heures après un repas, la sensation que l'estomac n'est plus rempli peut donner l'impression (fausse) d'avoir faim. Une bonne solution dans ces cas là consiste à boire un grand verre de boisson gazeuse (idéalement de l'eau pétillante, sinon du soda sans sucre). Les bulles remplissent l'estomac d'air, et la sensation de faim disparaît aussi tôt !
Il est également possible d'utiliser cette astuce 10 à 20 minutes avant de passer à table. C'est tout aussi efficace !


Fin des bonnes astuces pour couper la faim en période de fêtes !

lundi 23 décembre 2013

Comment gérer son addiction à la nourriture ? (PARTIE 2/2)

  L'addiction à la nourriture devient avérée à partir du moment où on ne mange plus pour combler sa faim, mais par pulsion, comme si on se sentait dépendant vis à vis de la nourriture.
D'ailleurs, chez certains cas extrêmes d'addiction à la nourriture, on a pu observer la perte de toute sensation de satiété au point que ces personnes n'étaient plus en mesure de dire quand elles avaient faim, ou quand elles n'avaient plus faim. Ce qui peut, évidemment, devenir très dangereux à court terme pour la santé.



  Gérer sa dépendance à la nourriture en luttant contre l'inactivité




Une des causes menant à l'addiction alimentaire peut être le manque d'activité, autrement dit, l'ennui. Dans ce cas, la nourriture se transforme en un refuge pour palier à un manque.

Le schéma est simple, le manque d'occupation mène à l'ennui, qui mène à l'idée de manger. Et toutes les personnes qui ont déjà fait un régime le confirmeront, il n'y a rien de pire que de penser à de la nourriture quand on est inactif. C'est le meilleur moyen de succomber au grignotage.


En plus, on ne peut pas dire que notre environnement nous soit d'un grand secours. Que ce soit en lisant un magazine, en regardant la télé, ou en surfant sur internet, nous sommes submergés de publicités pour des produits alimentaires. Tous ces signaux extérieurs titillent en permanence notre cerveau au sujet de la nourriture. De quoi perdre tous ses repères !




Si vous souffrez d'addiction à la nourriture, ou que vous sentez que vous êtes sur le point de basculer, et que l'ennui est une des principales causes, il faut essayer de lutter contre l'inactivité, quitte à se surbooker exagérément dans un premier temps dans le but de perdre cette habitude de trouver refuge dans la nourriture.

Peu importe les raisons qui font que vous êtes inactifs, il y a toujours un moyen de s'occuper pour combattre l'ennui. Voici quelques idées :

 - Préparer un emploi du temps pour chaque jour, histoire d'éviter les longues heures d'inactivité.

 - En profiter pour faire les tâches ménagères qui sont toujours remises à plus tard.

 - Faire du sport régulièrement (Permet d'engendrer une fatigue saine, qui aide à mieux dormir la nuit. Idéal si vous souffrez d'insomnie.)

 - Faire du bénévolat dans une association.

 - Jardiner.

- Etc...



Rappelons également que la meilleure façon de ne pas succomber, c'est de ne pas pouvoir être tenté en évitant de conserver chez soi tous les aliments habituels qui nous poussent à grignoter.


CONCLUSION :

Le sujet aurait pu paraître léger, et pourtant, l'inactivité que vivent des milliers d'individus pour des raisons diverses est un chemin menant potentiellement tout droit à des addictions alimentaires. Dans ce cas, apprendre à gérer son addiction à la nourriture, c'est donc essentiellement apprendre à lutter contre l'ennui.

vendredi 20 décembre 2013

Comment gérer son addiction à la nourriture ? (PARTIE 1/2)

  Manger est un besoin primaire. C'est notre mécanique interne, dans le but d'assurer sa survie, qui nous pousse à nous nourrir. Mais, comme nous sommes des êtres humains avec une conscience de nous-même particulièrement développée, manger est aussi un plaisir. Il n'y a pas de honte à aimer manger. Cependant, il existe un palier qu'il vaut mieux éviter de franchir, c'est celui de l'addiction à la nourriture.
Cette pathologie peut toucher n'importe qui. Et, même si on en entend moins parler que celle au tabac ou à l'alcool, la dépendance à la nourriture est un phénomène à prendre extrêmement au sérieux et qu'il faut apprendre à combattre.



   Comment gérer son addiction à la nourriture ?




Il faut savoir qu'une addiction à la nourriture n'est pas toujours facile à identifier. On peut très bien vivre avec une addiction sans en être conscient.
Prenons par exemple le cas d'une personne qui a prit l'habitude depuis des années de boire un café après son déjeuner. Cette personne pourrait très bien vivre des années durant sans se rendre compte qu'elle a développé une addiction à ce produit.
Ce sera seulement le jour où elle ne prendra pas de café après son déjeuner qu'elle réalisera peut être qu'il lui manque quelque chose pour se sentir bien.

Une telle addiction n'a rien de véritablement problématique. L'addiction alimentaire devient nuisible quand le café se transforme, par exemple, en une barre chocolatée dont on ne peut plus se passer.

D'autres personnes peuvent se réveiller en pleine nuit et être sujettes à des crises de boulimies. Pour d'autres encore, ça peut être le fait de ne plus être capable de s'arrêter de manger une fois à table, ou de se ruer compulsivement sur la nourriture à cause du stress...
Bref, vous l'aurez compris, l'addiction à la nourriture peut parfois s'avérer difficile à diagnostiquer, mais on s'accorde à dire qu'il y a une addiction alimentaire à partir du moment où on ne mange plus par faim, mais par habitude. Dans ce cas, on parle souvent de "faim émotionnelle".




Il est possible que vous souffriez d'addiction à la nourriture si :


 - Vous pensez à la nourriture à toutes les heures du jour ou de la nuit.

 - Vous avez tendance à manger par pulsion.

 - À peine votre repas terminé, vous pensez déjà au suivant.

 - Vous avez pris l'habitude de manger un aliment à un moment précis dans votre journée, et ne pas pouvoir le manger un jour vous fait ressentir de la frustration.

 - À table, vous êtes incapable de vous rendre compte que vous n'avez plus faim.

 - Vous grignotez continuellement sans avoir faim.

 - Vous vous cachez pour manger.



Tous les cas d'addiction à la nourriture ne sont pas néfastes pour la santé. Cependant, les cas les plus extrêmes peuvent vivre sous une véritable emprise psychologique de la nourriture pouvant, à terme, mener à l'obésité, à souffrir du diabète, à des carences alimentaires, à des troubles du comportement, à des crises de boulimie, etc...



La première étape à franchir pour mieux gérer son addiction à la nourriture est de prendre conscience de la situation dans laquelle on se trouve.

Ensuite, il faut ré-apprendre à manger en adoptant une alimentation plus saine, en ne mangeant plus que pendant les heures de repas, et surtout, en faisant tout pour se sortir de la tête toutes les pensées liées à la nourriture.

C'est un travail qui est loin d'être facile, et ça ne se fera pas en un jour. Mais en étant patient, et en progressant étape par étape, vous réussirez à vous débarrasser de votre addiction à la nourriture.

mercredi 18 décembre 2013

Les astuces pour éviter la fringale de 11 heures

  En France, le petit-déjeuner traditionnel est plutôt sucré, il est fait de céréales et lait, de pain et de confiture, de gâteaux, ou de viennoiseries de toutes sortes. Le problème, c'est que ce type de petit-déjeuner s'avère principalement constitué de sucres rapides qui sont très rapidement assimilés par l'organisme. D'où l'apparition de la fringale en milieu de matinée.


Pour éviter de se retrouver en hypoglycémie, et ainsi éviter la fringale de fin de matinée, il faut prendre de nouvelles habitudes au petit-déjeuner. Voici quelques astuces qui peuvent aider à éviter les fringales :




   Passer au petit déjeuner anglo saxon


Le petit-déjeuner anglo saxon traditionnel prend la forme d'un véritable repas, il est plutôt salé, riche en protéines et en matières grasses. Bref, c'est un repas richement calorique fait de nourriture qui tient bien au corps.
Il peut être constitué de : toast, beurre, œufs au plat ou à la coque, bacon frit, baked beans, charcuterie en tous genres, etc...

Passer au petit déjeuner anglo saxon peut s'avérer une bonne méthode pour éviter la fringale de 11h. Ne vous inquiétez pas du total calorique d'un tel petit-déjeuner, le fait de manger autant le matin fera automatiquement diminuer les portions des repas suivants.



   Prendre son petit-déjeuner en deux fois


Prendre son petit-déjeuner au réveil est plutôt une bonne habitude alimentaires, mais dans la pratique, tout le monde n'a pas forcément faim en sortant du lit.

Dans ce cas, pourquoi ne pas prendre son petit-déjeuner en deux fois ? Au réveil, on pourrait se contenter d'un café accompagné d'une tartine beurrée. Puis emporter avec soi un fruit et un laitage, pour ne les manger qu'en milieu de matinée.
De cette façon on respecte son appétit tout en évitant la fringale de 11h !



   Opter pour un petit déjeuner protéiné


Les protéines sont les nutriments les plus performants pour caler l'appétit durablement. Plutôt que de prendre un petit-déjeuner composé de sucres rapides qui seront digérés en quelques heures, pourquoi ne pas opter pour un petit-déjeuner riche en protéines ?
On peut manger des œufs, du jambon blanc, du fromage blanc 0%, du gâteau au fromage blanc, etc... De quoi constituer un petit-déjeuner faiblement calorique mais très rassasiant. Parfait pour éviter les fringales de fin de matinée !



CONCLUSION :

Pour éviter la fringale de 11h, il faut prendre un petit-déjeuner plus riche en protéines, constitué d'aliments qui tiennent bien au corps, et pourquoi pas, en choisissant de prendre son repas en deux fois : une moitié au réveil, et l'autre en cours de matinée.

Il ne faut pas hésiter à prendre un petit-déjeuner riche. Après tout, c'est le repas où on peut se permettre le plus de folies, le corps étant affamé après une dizaine d'heures de jeûne, toutes les calories assimilées seront éliminées au cours de la journée.

lundi 16 décembre 2013

Rattraper un écart alimentaire par l'exercice physique : Explications

  Les périodes de relâchement où on multiplie les excès, on est tous passé par là un jour ou l'autre.
Du coup, pour limiter les conséquences de ces périodes de moins bien, il devient intéressant de savoir comment rattraper un écart alimentaire. Et pour que cela soit plus parlant, nous allons, pour chaque exemple, associer un aliment qui pourrait être un de ces écarts, avec la durée d'exercice qu'il faudrait faire pour éliminer cet excès.


Rattraper un écart alimentaire par l"exercice physique :



Une part de gâteau au chocolat : Éliminer les calories d'une part de gâteau au chocolat correspond à la pratique d'1h d'aquagym.

Un croissant (55 g) : Pour dépenser le surplus calorique d'un croissant, cela nécessite de faire 1h de danse.

Un pain au chocolat (65 g) : Les calories d'un pain au chocolat s'éliminent en faisant environ 30 minutes de vélo à allure modérée.

Une part de flan pâtissier : Pour éliminer un flan pâtissier, il faut pratiquer de la corde à sauter pendant environ 30 minutes.

Une cuillère à café de nutella : Annuler le surplus calorique de cet écart alimentaire est équivalent à promener son chien pendant une vingtaine de minutes.

4 carrés de chocolat (20 g) : Pour dépenser les calories de 4 carrés de chocolat, on peut cuisiner pendant environ 45 minutes.

Une barre chocolatée : Rattraper cet écart alimentaire correspond à aller faire les courses ou du shopping pendant 1h.

Un verre de vin : Pour dépenser l’excès calorique d'un verre de vin, il faut faire environ 1h de yoga.

Une bière : On peut rattraper l'excès calorique d'une bière en choisissant de tondre la pelouse pendant environ 30 minutes.

Une canette de soda : Les calories d'une canette de soda s'éliminent en passant 1h en jouant au bowling.

Une poignée de cacahuètes : Éliminer le surplus calorique d'une poignée de cacahuètes est possible en choisissant de balayer pendant environ 1h.

Une portion de chips (45 g) : Les calories d'une portion de chips peuvent s'éliminer en jouant 1h au billard.

Un milk-shake dans un fast-food : Éliminer cet écart alimentaire est possible en choisissant de jardiner pendant environ 1h.

Un sandwich jambon-emmental-beurre : Pour dépenser les calories d'un tel sandwich, il faut faire entre 45 et 60 minutes de jogging.


CONCLUSION :

En observant cette liste, on s'aperçoit que rattraper un écart alimentaire demande beaucoup, beaucoup d'efforts...
Évidemment il ne s'agit pas de vous encourager à vous surmener pour éliminer tous les excès, mais plutôt de vous faire prendre conscience qu'un petit plaisir de quelques secondes peut demander des heures pour être éliminé.
La meilleure chose à faire est donc de savoir rester sage et de se permettre un vrai plaisir sans complexes de temps en temps, plutôt que de succomber tous les jours à des petites tentations.

vendredi 13 décembre 2013

Manger végétarien pour perdre du poids : Une méthode efficace ?

  Il existe une rumeur que certains relais prennent un malin plaisir à alimenter : Adopter une alimentation végétarienne permettrait de perdre du poids.
Mais qu'en est-il réellement ?
Il est vrai qu'un rapide coup d’œil vers notre entourage semble nous confirmer que les végétariens paraissent moins frappés par le surpoids et l'obésité.
Mais ces personnes sont-elles plus minces seulement parce qu'elles ne mangent pas de viandes, ou il y a t-il d'autres explications plus rationnelles ?




Manger végétarien pour perdre du poids : Une méthode efficace ?




Rappelons que les végétariens ne mangent pas d'aliments à base de chair animale (viandes, poissons...). En revanche, ils consomment les produits de provenance animale (œufs, lait, fromage, yaourt, miel...)


La première raison pouvant expliquer pourquoi les végétariens sont plus minces est que, par définition, le fait de choisir de ne pas manger une catégorie d'aliments, c'est déjà faire attention à ce que l'on mange. Chose qui n'est pas le cas de certaines personnes souffrantes d'obésité qui peuvent être victimes de crises de boulimie sans être capable de contrôler les aliments qu'elles avalent.

De plus, même si on devient végétarien pour des raisons philosophiques, une part importante des végétariens privilégient une alimentation saine et naturelle.
D'ailleurs, des études ont montré qu'en moyenne, les végétariens avaient moins de cholestérol et souffraient moins de diabète que les personnes mangeant de la viande.

Faire le choix d'une alimentation saine et naturelle, c'est se tourner vers des produits plus nourrissants que les produits transformés industriellement.

Une explication supplémentaire pourrait être le fait de manger plus de légumes, qui sont riches en fibres et donc très rassasiants pour l'organisme.


CONCLUSION :

Manger végétarien pour perdre du poids peut être efficace, mais à condition de faire attention à son alimentation.
En effet, si les végétariens semblent plus minces, c'est essentiellement parce que ce sont des personnes qui ont fait le choix de contrôler leur alimentation.

D'autant plus qu'adopter cette alimentation pour maigrir pourrait ne pas être efficace pour un non-végétarien qui vivrait l'interdiction de manger viandes et poissons comme une privation qui le pousserait à un moment ou un autre à se rabattre sur d'autres aliments moins rassasiants et plus caloriques.

mercredi 11 décembre 2013

Quelles sont les causes de la prise de poids hivernale ?

  Pour la plupart d'entre nous, c'est tous les ans la même chose, dès que l'automne s'est bien installé et que les températures atteignent des plus bas critiques, notre alimentation change et on commence à prendre du poids. Et comme en plus l'année se termine par la période des fêtes toujours propice aux écarts alimentaires en tous genres, l'hiver peut vite devenir un mauvais moment pour chacun d'entre nous.

Mais peut-on réellement expliquer ce phénomène ? Si oui, quelles sont les causes de la prise de poids hivernale ?




   La prise de poids hivernale : D'abord une cause hormonale.


La prise de poids hivernale s'explique principalement pour une raison hormonale.
En effet, au moment de l'année où les températures baissent significativement et que le taux d'humidité augmente, l'organisme se préserve en sécrétant des hormones qui stimulent l'appétit envers des aliments très riches et consistants.

En faisant ça, le corps cherche à produire de la graisse qui lui permettra de se protéger du froid en jouant un rôle d'isolant. Le but étant de préserver à tout prix sa température corporelle à un niveau constant (environ 37°C).

En bref, notre propre corps poussé par son instinct de survie nous encourage à prendre du poids pendant l'hiver.




   La prise de poids hivernale : Causée par des mauvaises habitudes alimentaires ?


Il n'y a qu'à observer les traditions culinaires à travers les régions françaises pour s'en rendre compte.
L'été fait généralement la part belle aux plats légers, alors que les recettes hivernales sont constituées de sauces grasses, de fromages, de beurre, et d'aliments très roboratifs.

Tout cela nous vient en héritage d'une époque pas si lointaine, où l'hiver était une véritable épreuve pour nos ancêtres, et où il fallait se nourrir abondamment pour se protéger du froid et de la maladie.

C'est évidemment moins vrai aujourd'hui, où les progrès de la médecine nous permettent de ne pas mettre notre vie en jeu chaque hiver, et nos domiciles, relativement bien chauffés, font que nous avons besoin de moins de calories que nos ancêtres pour affronter l'hiver.
Cependant les plats caloriques, eux, perdurent... La prise de poids hivernale peut donc s'expliquer en partie par des mauvaises habitudes alimentaires qui nous viennent de notre histoire.



   La gestion de son poids


Du coup, si la prise de poids hivernale est presque inévitable, il faut se demander à partir de quand peut-on considérer qu'elle devient excessive ?

En général, on considère qu'une variation d'environ 5% de son poids est acceptable et permet de perdre rapidement les kilos pris au moment où les beaux jours arrivent.
C'est à dire que pour une personne pesant 60 kg, on estime qu'une prise de poids de 3 kg est raisonnable et tout à fait normal.

Il est important de se souvenir qu'il n'est pas nécessaire de se priver plus que de raison quand on a l'impression de trop manger. Car même en mangeant plus pendant l'hiver, on ne gagne pas automatiquement des kilos.
En effet, si l'organisme réclame plus de calories, c'est aussi parce qu'il en a besoin ne serait-ce que pour maintenir à niveau constant sa température corporelle, ce qui requiert beaucoup d'énergie, surtout quand les températures extérieures deviennent négatives. L'hiver permet donc de manger plus sans grossir, alors profitons-en...avec modération bien sûr !

lundi 9 décembre 2013

Quel est le poids idéal pour une femme ?

  Aujourd'hui, c'est une large majorité des femmes qui avoue surveiller l'évolution de leur poids comme le lait sur le feu.
En matière de poids idéal, chacune à un nombre plus ou moins précis en tête. Un poids à atteindre, ou à ne surtout pas dépasser.
De leur côté, les scientifiques ont mis au point des formules censées permettre de calculer le poids idéal pour une femme en quelques secondes. Elles portent le nom de l'indice de masse corporelle, ou encore de la Formule de Lorentz.
Mais nous allons voir que pour connaître le poids idéal d'une femme, il n'y a pas forcément de vérité absolue, et que chaque cas est spécifique.



Calculer le poids idéal d'une femme :



   L'Indice de Masse Corporelle (IMC)


L'Indice de Masse Corporelle est l'instrument de mesure le plus largement utilisé par les nutritionnistes et plus généralement, par les médecins pour calculer les normes de poids d'un patient.

Le principal atout de l'IMC est que justement, il ne permet pas de déterminer un poids idéal qui est trop variable en fonction de la morphologie de chaque personne, mais plutôt une norme dans laquelle la personne se trouve en fonction de sa taille et de son poids : maigreur, poids normal, surpoids, obésité...

Un autre avantage de l'IMC est qu'il se calcule très facilement. Il nécessite l'utilisation de seulement deux données : le poids et la taille.


  La formule de l'Indice de Masse Corporelle :

IMC = poids / (taille)²


Les normes de poids de l'IMC sont les suivantes :

 - IMC inférieur à 18,5 : État de maigreur
 - IMC situé entre 18,5 et 25 : Poids normal, bonne santé
 - IMC situé entre 25 et 30 : État de surpoids
 - IMC supérieur à 30 : État d'obésité


Exemple :

Calcul de l'IMC d'une femme pesant 55 kg, et mesurant 1m60 : IMC = 55 / (1,60)² = 21,5 kg/m²

Cette femme a donc un IMC de 21,5 kg/m². Par rapport aux normes de l'Indice de Masse Corporelle, on peut dire qu'elle est proche du poids idéal pour une femme.




   La Formule de Lorentz


La Formule de Lorentz est une autre méthode simple pour calculer le poids idéal d'une femme, et cette fois-ci de manière beaucoup plus précise.
Cette formule permet de calculer le poids idéal théorique d'un individu en utilisant un facteur supplémentaire par rapport à l'IMC qui est le sexe de l'individu, permettant de corriger la différence de morphologie entre les hommes et les femmes.


Calcul du poids idéal d'une femme avec la Formule de Lorentz :

Poids idéal théorique d'une femme = Taille(cm) - 100 - [ (Taille(cm)) - 150) / 2,5 ]



Exemple :

Reprenons la même femme que précédemment mesurant 1m60,

Poids idéal théorique = 160 - 100 - [ (160-150) / 2,5 ] = 56 kg

Selon la Formule de Lorentz, le poids idéal pour une femme mesurant 1m60 est de 56 kg.


La Formule de Lorentz permet donc de calculer très précisément son poids idéal théorique.
Son principal inconvénient est qu'elle ne prend en compte ni l'âge, ni la morphologie de la personne, alors que selon ces deux facteurs le poids idéal peut fortement varier en fonction de la masse osseuse.

C'est la raison pour laquelle l'IMC est préféré à la Formule de Lorentz par les professionnels, car il permet d'obtenir une norme de poids, plutôt que des chiffres qui dans la pratique s'avèrent imprécis.




CONCLUSION :

Le fait qu'il existe des instruments permettant d'avoir une idée de son poids idéal est un atout. Cependant, il ne faut pas perdre de vue que ces instruments n'utilisent que trop peu de données pour permettre d'obtenir un résultat fiable et personnalisé.
En effet, en fonction de sa morphologie, de ses origines, ou de son âge, le poids idéal entre deux personnes de même taille peut être très variable.


Pour finir, déterminer son poids idéal pour une femme, c'est aussi trouver le poids avec lequel on se sent bien. Car le fait de mal se sentir dans sa peau à cause de son poids peut devenir tout aussi nuisible pour la santé qu'un poids inadapté.

vendredi 6 décembre 2013

Les facteurs de réussite d'un régime amaigrissant



  90% des régimes entrepris se solderaient par des échecs. À la vue de cette statistique, mieux vaut essayer de mettre toutes les chances de son côté pour réussir un régime amaigrissant. C'est dans ce but que nous avons tenté d'identifier quels pouvaient être les principaux facteurs de réussite d'un régime amaigrissant.




Les facteurs de réussite d'un régime amaigrissant :





   Une réduction de l'apport calorique


Un facteur déterminant pour réussir un régime amaigrissant est de baisser de manière notable son apport calorique journalier.
En effet, c'est seulement en consommant moins de calories que les besoins réels de son métabolisme de base que l'organisme commencera à puiser dans ses réserves de gras pour palier à ce manque de calories. En fait, peu importe le régime dans lequel on se lance, que ce soit un régime hyperprotéiné, sans glucides, le régime du coach X ou Y... Le principal facteur de réussite sera la baisse de son apport calorique.



   Une activité physique régulière


Pratiquer régulièrement des exercices physiques semble augmenter considérablement les chances de réussir un régime amaigrissant.
D'une part, la pratique d'une activité physique régulière permet de brûler plus de calories, mais d'autre part, l'exercice physique semble jouer un rôle dans le maintien de la motivation sur le long terme.



   Une motivation durable


Il est pratiquement impensable de réussir un régime amaigrissant sans une motivation de fer.
En effet, la principale difficulté d'un régime est la modification de ses habitudes. Il impose de manger moins, des aliments différents, il nécessite de faire davantage d'exercices, etc... Tous ces bouleversements sont difficiles à surmonter sans une forte motivation pour ne pas craquer après seulement quelques jours de régime.


CONCLUSION :

La réduction de son apport calorique, la pratique d'une activité physique régulière, et une forte motivation sont les principaux facteurs de réussite d'un régime.

Cependant, il faut garder à l'esprit qu'une fois le poids perdu, la véritable réussite de ce régime sera de ne pas reprendre de poids dans les semaines qui suivent.
Pour cela, il faudra garder ses bonnes habitudes et se réhabituer petit à petit à une alimentation normale.

mercredi 4 décembre 2013

5 causes qui conduisent au grignotage en dehors des repas

  Le grignotage est un des principaux responsable de la progression de l'obésité en France. Pour éviter de prendre du poids, il est nécessaire de lutter contre celui-ci en identifiant quels sont les causes du grignotage.


5 causes qui conduisent au grignotage en dehors des repas :




   Le stress


Le stress a une part de responsabilité relativement importante dans le grignotage entre les repas.
En effet, nous avons tous pu observer un jour ou l'autre que dans une situation de stress, la nourriture devient un refuge très réconfortant pour palier à la nervosité.



   La fatigue


Des études scientifiques ont prouvé que le manque de repos était une cause du grignotage.
Quand l'organisme est fatigué, il nous pousse à manger plus gras et en plus grande quantité pour lutter contre la fatigue.

Dormir un minimum de 8 heures par nuit est donc une bonne solution pour lutter contre le grignotage en dehors des repas.



   Le besoin de nourriture réconfortante


Les problèmes du quotidien peuvent rapidement mener au grignotage en dehors des repas.
Un conflit familial, un problème au travail, une mauvaise nouvelle, une période de déprime légère... Tous ces moments influent sur notre moral et peuvent nous pousser vers de la nourriture réconfortante qui, en plus, est souvent associée à des aliments très caloriques.



   La gourmandise


La gourmandise, celle qui nous donne envie d'acheter une délicieuse pâtisserie en passant chez le boulanger, celle qui nous fait ajouter sucre, lait et petits gâteaux pour accompagner le café de l'après midi, ou celle qui nous pousse à nous resservir une seconde assiette d'un plat savoureux... On n'associera pas la gourmandise à un défaut dont il faudrait se débarrasser, mais pour éviter de prendre du poids, il faut apprendre à la gérer en compensant ses excès de gourmandise par un repas plus léger ou, pourquoi pas, une séance de sport.



   La mauvaise habitude alimentaire


Les mauvaises habitudes alimentaires sont une des causes du grignotage qui font le plus de dégâts.
Le plus souvent, la mauvaise habitude alimentaire s'immisce dans notre quotidien sans que l'on s'en rende compte.
Elle peut prendre la forme du petit gâteau que l'on prend avec le café, de la collation richement calorique que l'on grignote juste avant d'aller dormir, du verre d'alcool que l'on consomme juste avant de passer à table, etc...
La première fois, cette habitude peut être justifiée par une fringale ou une occasion spéciale, mais elle devient une mauvaise habitude lorsqu'elle commence à se répéter sans véritable raison.

lundi 2 décembre 2013

L'étude qui prouve que prendre un petit déjeuner permet de vivre en meilleure santé

  Nous savions déjà que prendre un petit déjeuner tous les matins conduisait à une diminution du risque d'une prise de poids, mais une étude scientifique publiée au cours du mois de Juillet 2013 vient ajouter un nouvel enjeu à l'importance du petit déjeuner, celui de préserver sa santé.


En effet, depuis longtemps les nutritionnistes interpellent sur l'importance du petit déjeuner, que ce soit dans le but de stabiliser son poids ou de maigrir, car des études précédentes avaient pu prouver que prendre un repas complet au réveil après une nuit entière sans se nourrir permettait de manger moins en quantité et de moins ressentir la faim tout au long de la journée.


Cette nouvelle étude portant sur 27 000 hommes âgés de 45 à 82 ans qui s'est étalée sur une période de seize ans de 1992 jusqu'à l'année 2008, nous apporte de nouvelles données sur l'importance du petit déjeuner.


Une des observations qui a marqué les scientifiques tout au long de cette période est que les hommes qui avaient l'habitude de prendre un petit déjeuner tous les matins présentaient moins de risque de contracter une maladie cardiaque.

En effet, au cours de cette étude où les patients ont été suivis médicalement de façon régulière, 1527 d'entre eux ont été victime d'un infarctus.

C'est en étudiant le comportement alimentaire de chacun de ces hommes que les scientifiques ont pu déterminer que les hommes ne prenant pas de petit déjeuner avaient 27% de risque supplémentaire d'être victime d'un AVC par rapport aux personnes ayant l'habitude de prendre un repas au réveil.




L'étude a également confirmé que les hommes ne prenant pas de petit déjeuner avaient tendance à prendre plus de poids.
Cette surcharge pondérale entraînant sur la santé les conséquences habituelles qui se traduisent par un risque plus important d'être victime d'une maladie cardiovasculaire, de développer un diabète, et un cholestérol pouvant devenir dangereusement élevé.


Cette étude nous apprend donc que pour stabiliser son poids et rester en bonne santé, l'importance du petit déjeuner est crucial.
L'idéal étant de prendre un repas complet constitué d'une source de protéines (viandes, poissons, œufs, produits laitiers), de féculents riches en glucides (pain, céréales), de fruits pour les vitamines et minéraux, ainsi qu'une source de matières grasses (beurre, huile, amandes, noix, noisettes...). Un petit-déjeuner pour vivre plus longtemps, ça vaut le coup non ?

vendredi 29 novembre 2013

Faut-il faire un régime avant les fêtes ?

  Est-il préférable de maigrir avant les fêtes ou plutôt après, une fois tous les kilos accumulés ? Là est l'éternel débat. Nous allons voir que faire un régime avant les fêtes présente à la fois des avantages, mais aussi des inconvénients.

Alors, faut-il oui ou non faire un régime avant les fêtes ?



Maigrir avant les fêtes peut, dans un premier temps, sembler être une bonne idée afin de retrouver son poids de forme, et de pouvoir se faire plaisir sans complexes lors des repas de fin d'année.

En plus, faire attention à son alimentation peu avant noël peut être une bonne manière de se rappeler toute les difficultés qui accompagnent une perte de poids.

Du coup, on aura tendance à faire un peu plus attention à ce qu'on mangera pour ne pas prendre trop de kilos durant cette période.


Cependant, il ne faut pas oublier que l'hiver et ses températures sont peu adaptés pour entreprendre un régime.

En effet, pendant cette période notre corps nous pousse plutôt à manger plus consistant et plus gras dans le but de faire quelques réserves pour passer l'hiver.

Du coup, faire un régime avant noël, c'est lutter contre son corps encore davantage que d'habitude.


Gare également à l'effet yoyo, car même si maigrir avant les fêtes peut être une bonne idée, si le régime s'avère trop drastique, il risquerait de vous faire manger inconsciemment encore plus que prévu pendant les fêtes pour compenser les privations auxquelles vous aviez été soumis quelques temps auparavant. Du coup, l'effet yoyo engendré peut être spectaculaire.



CONCLUSION :

Il n'y a pas de mal à faire un régime avant les fêtes, mais il semble préférable de se limiter à ne reprendre que quelques bonnes habitudes alimentaires qui pourront tout de même vous faire perdre 1 ou 2 kg, plutôt que de se lancer dans un régime hypocalorique éprouvant.

En effet, il ne faut pas oublier que pendant l'hiver, notre organisme est plus disposé à accumuler des réserves plutôt que s'en séparer.


De plus, maigrir avant les fêtes à l'aide d'un régime trop privatif ferait peser un risque trop important d'entrer dans la spirale de l'effet yoyo.

mercredi 27 novembre 2013

4 bonnes habitudes pour atteindre son poids idéal facilement

  Contrairement à ce que l'on pourrait croire en premier lieu, il n'est pas nécessaire d'être au régime pour réussir à maigrir.


En effet, il est possible d'atteindre son poids idéal facilement, simplement en adoptant les bonnes habitudes au niveau de son hygiène de vie.


Aujourd'hui, voici 4 bonnes habitudes pour atteindre son poids idéal facilement :





   Jamais de privation


Oui oui, vous ne rêvez pas, la première bonne habitude alimentaire pour atteindre son poids idéal est de ne jamais se priver !
En fait, il ne s'agit pas de vous encourager à manger toutes vos sucreries préférées, mais plutôt de vous apprendre à gérer vos envies.

Il n'y a pas de mal à s'offrir une pâtisserie de temps à autre, ou de s'autoriser un plat un peu trop gras. C'est possible de manger tout ça sans grossir, mais à condition que ces extras restent une chose exceptionnelle dans votre alimentation.

Pour faire simple, si vous vous offrez un ou deux extras chaque semaine, tout va bien. Par contre, si vous remarquez que ces petits plaisirs ont tendance à dangereusement se rapprocher les uns des autres jusqu'à en manger pratiquement chaque jour, c'est qu'il est temps de faire un peu plus attention.



   Bien dormir


De nombreuses études scientifiques l'ont montré, ne pas dormir suffisamment entraîne une plus grande faim tout au long de la journée et une alimentation plus riche en matières grasses.

Pour atteindre son poids idéal en toute sérénité, il est donc important d'essayer de dormir au moins 8h par nuit afin d'être moins tenté par de la nourriture riche.



   Manger plus équilibré et plus sain


D'accord, manger équilibré et sainement, c'est la rengaine habituelle. Mais si on l'entend si souvent, c'est qu'elle est véritablement importante.
En effet, il est primordiale de manger de tout : Viandes, poissons, œufs, féculents, légumes, fruits, produits laitiers, matières grasses... Le corps a des besoins très diversifiés qu'il faut respecter car les carences peuvent créer des déséquilibres qui pousseront votre organisme à vous réclamer plus de nourriture.
Bref, manger équilibré permet donc d'être en bonne santé et d'avoir moins faim.



   Bouger plus


Pour atteindre son poids idéal et rester en bonne santé, il est absolument nécessaire de pratiquer au moins 30 minutes d'activité physique par jour.

Pour brûler encore plus de calories, il faudrait, dans l'idéal, pratiquer au moins une à trois séances de sport par semaine.
Pour vous encourager dans cette démarche, n'oubliez pas que plus de calories brûlées, c'est aussi plus d'écarts admis au niveau de l'alimentation !




 Et après ?


Atteindre son poids idéal n'est que le début. Le but, ensuite, est de réussir à stabiliser son poids en poursuivant ses efforts, et en perpétuant toutes les bonnes habitudes de vie qui ont été prises pour parvenir à ce poids de forme.
En cas de rechute, il vous suffira simplement de reprendre ces bonnes habitudes. Autrement dit, terminé les régimes longs et fastidieux !

lundi 25 novembre 2013

3 produits naturels pour perdre du poids

  Les industriels ne manqueront jamais d'imagination lorsqu'il est question de concevoir de nouveaux produits miracles qui font maigrir. Pourtant, il s'avère que tous les bienfaits qu'apportent ces produits peuvent se retrouver dans des produit naturels. Que ce soit par choix idéologique ou financier, il est donc possible de choisir d'utiliser exclusivement des produits naturels pour perdre du poids.


3 produits naturels pour perdre du poids :





   Le pamplemousse


Le pamplemousse est bien connu des personnes qui ont l'habitude des régimes. C'est un fruit nourrissant et très peu calorique (aux alentours de 60 kcal pour un demi-pamplemousse de bonne taille), il est riche en vitamine C, et est une bonne source de fibres qui lui confèrent un pouvoir rassasiant en plus d'être plein de bienfaits pour la santé.

Cependant, les propriétés brûle-graisses du pamplemousse divisent la communauté scientifique. Certains scientifiques estiment que le pamplemousse n'est pas un brûleur de graisse, tandis que d'autres études concluent qu'il serait constitué d'enzymes mystérieuses ayant la capacité de brûler les graisses du corps humain.

Au final, qu'il soit ou non un véritable brûleur de graisse, les nombreux bienfaits du pamplemousse font qu'il reste un bon produit naturel pour perdre du poids plus facilement.



   Le son d'avoine


Le son d'avoine fait parti de ces produits naturels pour perdre du poids qui mériteraient d'être davantage connus.
En effet, il est très riche en fibres solubles qui lui confèrent la capacité d'absorber jusqu'à 30 fois son volume en eau.

Pour expliquer simplement son action, une fois qu'il est ingéré, il va absorber de l'eau, des aliments, ou des matières grasses de votre estomac, et se mettre à gonfler. Ce qui provoque une sensation de satiété comme après un bon repas.
Le son d'avoine est donc un atout extraordinaire pour perdre du poids et devrait être le principal compagnon de toutes les personnes au régime.



   Le thé vert


De nombreuses études scientifiques sont menées afin de déterminer toutes les propriétés du thé vert. Nous savons qu'il présente de nombreux bienfaits pour la santé grâce à sa richesse en antioxydants.

Certains scientifiques pensent qu'il pourrait aussi être capable d'aider à lutter contre le vieillissement et certaines maladies cardiovasculaires, voir même, certains cancers.

Dans le cadre d'un régime, le thé vert peut être considéré comme un produit naturel pour perdre du poids car ses propriétés diurétiques lui permettent d'être un produit drainant très efficace.

Pour bénéficier pleinement de tous les bienfaits du thé vert, il est conseillé d'en boire au moins 3 tasses par jour, ce qui permettra d'augmenter son métabolisme et donc de brûler plus de calories.

vendredi 22 novembre 2013

5 astuces pour manger sain et pas cher

  Tout le monde souhaiterait manger plus sainement, mais souvent le principal frein pour y parvenir est le coût financier de ces produits.

Pourtant, nous allons voir qu'avec quelques bonnes astuces il est possible de réussir à manger sain et pas cher.





5 astuces pour manger sain et pas cher :




   Redécouvrir les légumes


Faire le choix de manger sain et pas cher faisait qu'il était difficile de ne pas parler des légumes.
Si vous n'appréciez pas les légumes, que vous les trouvez fades, tentez de les préparer différemment en les accompagnants d'épices et de sauces légères.
Lorsque vous préparez vos légumes pensez à en relever le goût en y ajoutant des produits tels que : Ail, oignons, poivre, curry, bouillon de volaille, sauce tomate légère, etc...  Bien préparés, les légumes peuvent devenir un plat très savoureux !




   Cultiver soi-même


Le faire soi-même est de nouveau tendance. Pourquoi ne pas vous y mettre à votre tour ? C'est plutôt une bonne idée pour manger sain et pas cher.

En plus, pour cultiver quelques fruits et légumes, il n'est plus nécessaire d'avoir accès à une grande parcelle de terre. De nombreuses personnes parviennent en effet à cultiver par elles même dans un petit potager dans un coin de leur jardin, voir même sur leur balcon pour celles qui vivent en appartement.

L'avantage du faire soi-même, en plus des économies, c'est que vous savez exactement ce que vous mangez, plus de pesticides ou autres produits chimiques dans vos fruits et légumes. Bref, un accès gratuit à une alimentation saine et 100% biologique.



   Consommer des produits de saison


Pour consommer moins cher, il est plus intéressant de consommer des produits de saison sur lesquels le consommateur n'a pas à supporter le prix du transport depuis l'autre bout de la planète.
En plus, acheter de saison c'est aussi avoir une démarche écologique en privilégiant une agriculture en harmonie avec la nature et ses saisons.



   Faire la chasse au gaspillage alimentaire


Pour manger sain et pas cher, il faut souvent commencer par faire la chasse à notre propre gaspillage alimentaire.
En effet, des études ont montré que 30 à 40% des aliments achetés n'étaient pas consommés et terminaient à la poubelle. Imaginez les économies réalisables simplement en limitant le gaspillage alimentaire !



   Acheter les produits véritablement essentiels


Manger sain peut devenir financièrement très abordable à condition de bien définir ses priorités et de n'acheter plus que les produits véritablement essentiels.
C'est à dire de limiter l'achat de tous les produits considérés comme superflus, comme les biscuits, les sodas, les jus de fruits industriels, les plats surgelés, ou la dernière box alimentaire à la mode. D'autant plus que ces produits sont généralement très pauvres sur le plan nutritionnel.

Bon d'accord, il paraît difficile de totalement se passer de tous ces produits, mais on peut au moins commencer par en limiter la quantité !

mercredi 20 novembre 2013

Les bons réflexes de l'alimentation minceur pour réussir son régime

  Non ! Régime ne rime pas avec frustration !
Heureusement, il existe d'innombrables petites astuces pas forcément connues pour mieux vivre son régime et parvenir à perdre du poids en toute sérénité.

Aujourd'hui, je vous propose de découvrir quelques bons réflexes de l'alimentation minceur pour réussir son régime facilement.





Les bons réflexes de l'alimentation minceur pour réussir son régime :




   Des coupe-faim astucieux et naturels


Il existe quelques coupe-faim méconnus et 100% naturels. C'est le cas du chocolat noir à 100%.
Attention, il ne s'agit pas du chocolat à 50%, ni de celui à 70% de cacao, mais bel et bien d'un chocolat noir très amer à 100%. Un ou deux carrés de ce type de chocolat, et la faim disparaît aussi tôt ! Magique !
Malheureusement, ce chocolat n'étant pas directement destiné aux particuliers, il faut se rendre dans des pâtisseries ou dans quelques magasins spécialisés en cuisine pour réussir à s'en procurer.

Le blanc d’œuf est un autre coupe-faim naturel, il est presque exclusivement composé de protéines, c'est donc un aliment très nourrissant.
Il est possible de cuisiner le blanc d’œuf en faisant des "omelettes de blancs d’œufs", en y ajoutant 1 ou 2 jaunes pour la rendre un peu plus savoureuse.
On peut également y ajouter des légumes, du blanc de poulet, des épices, bref tout ce qui peut être rassasiant et bon pour garder la ligne !




   Bouger, pas forcément trop, mais suffisamment tout de même


Paresseux, paresseuses, ou adeptes d'une grasse matinée plutôt que d'un footing matinal lors des jours de congés, rassurez-vous, pour réussir son régime, s'épuiser lors d'interminables séances de sport n'est pas une obligation (Bien qu'il faille reconnaître que le sport permet de maigrir plus rapidement, et de se faire davantage plaisir au niveau de l'alimentation !).

Cependant, pour brûler des calories, il ne faut pas non plus rester totalement inactif. Le bon compromis consiste à s'imposer au moins 30 minutes d'activité physique par jour.
La bonne nouvelle, c'est que la marche, les tâches ménagères, ou le bricolage sont considérés comme de l'activité physique !



   Adopter le grignotage minceur


Dans l'idéal, il ne faudrait pas grignoter entre les repas, mais c'est plus facile à dire qu'à faire ! Dans la pratique, nous vivons tous des périodes où il est très facile de se laisser tenter par les excès alimentaires, pas forcément par gourmandise, mais simplement pour se rassurer, se réconforter.

Si vous vivez une situation semblable, essayez de ne grignoter que des produits sains. Il faut privilégier les fruits frais. Que ce soit une pomme, banane, nectarine, melon, du raisin, etc... Tous ces fruits sont délicieux et permettent de rassasier une petite faim très rapidement.

Du fromage blanc allégé ou un yaourt à 0% sont également de bonnes alternatives pour du grignotage minceur.



   Manger beaucoup plus...de légumes verts


Même pendant un régime, il ne faut pas hésiter à manger des assiettes bien remplies, peu importe ce qui se trouve à l'intérieur. Ça n'est pas ça qui vous fera prendre du poids.

En revanche, prenez l'habitude de toujours mettre une belle portion de légumes verts dans votre assiette.
Ils vous rassasieront encore un peu plus pour un apport calorique infime.
En plus, ils sont bons pour votre santé car riches en fibres, vitamines, et minéraux. Parfait pour se donner toutes les chances de réussir son régime sans avoir faim !

lundi 18 novembre 2013

Faut-il privilégier l'alimentation biologique ?

  On ne peut pas ne pas le remarquer, le "bio" prend de plus en plus de place dans les rayons de nos supermarchés.
Mais qu'est-ce que le bio ? L'alimentation biologique est-elle utile ? Bref, hors de toute idéologie, est-ce que l'alimentation biologique est surtout une affaire économique, ou bien un mode de vie vers lequel il faut se tourner pour être en meilleure santé ?



On dit qu'un produit est biologique lorsqu'il provient d'un élevage ou d'un mode de culture qui n'utilise pas de produits chimiques dans le but de gagner en productivité.
Les produits transformés peuvent eux aussi détenir cette appellation, à partir du moment où au moins 95% de leurs composants ne proviennent pas de produits chimiques.

Le principe de la production biologique est le respect de la nature. Cela passe, pour l'agriculture, par cultiver sur les bons terrains avec des climats adaptés, et avec le respect des cycles et des saisons.
Pour l'élevage, se recentrer sur les races du terroir, l'adoption d'une alimentation plus saine et surtout naturelle, avec en plus l'impossibilité d'utiliser certains types de médicaments.


Tout cela mène à un plus grand respect de la nature, mais aussi du consommateur qui retrouve un accès à une alimentation saine de provenance strictement contrôlée.



   L'alimentation biologique et ses bienfaits pour la santé



De plus en plus d'études scientifiques montrent les bienfaits pour la santé d'une alimentation biologique.


En effet, ces produits étant de provenance naturelle, ils seraient bien plus riches au niveau nutritionnel que ceux qui sont produits de manière plus intensive.

Par exemple, il a été démontré qu'un jus de fruits provenant de culture biologique était plus riche en vitamines et minéraux qu'un jus de fruits traditionnel.

De plus, on dit que les produits bio auraient bien plus de saveur que leurs équivalents non bio.


L'alimentation biologique offre donc la possibilité de retrouver des produits à la fois plus nutritifs, mais aussi plus savoureux.



Une alimentation biologique offre l'accès à des produits ayant une teneur faible, voir nulle, en pesticides ou insecticides en tous genre. Ce qui n'est pas négligeable.
En effet, une étude ménée par l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) a pu démontrer qu'un français moyen pouvait, sur une année entière, ingérer aux alentours d'un kilo et demi de produits toxiques provenant de son alimentation.

L'alimentation biologique permet donc également d'éviter de mettre sa santé en jeu par la consommation à ses dépends de produits chimiques.



CONCLUSION : 

Le bio est plus qu'une simple niche économique, c'est un véritable état d'esprit partagé par toujours plus de personnes qui militent pour un plus grand respect de la nature, de la santé du consommateur, ou encore pour le retour à des circuits de consommation courts.

L'alimentation biologique évite de consommer des additifs et produits chimiques qui pourraient s'avérer dangereux pour la santé, mais elle offre aussi la possibilité de consommer des produits plus savoureux, car produits avec respect pour la nature.

vendredi 15 novembre 2013

Les équivalences caloriques des céréales du petit déjeuner

  Le bol de céréales et lait est un des petits déjeuners favoris des français. Mais, même les personnes qui prennent ce petit déjeuner pendant plusieurs années ne connaissent pas toujours la valeur nutritionnelle de ces produits.
Dans le cadre d'un régime, il devient intéressant de connaître les équivalences caloriques des céréales du petit-déjeuner afin de mieux estimer son apport calorique journalier.






Les équivalences caloriques des céréales du petit-déjeuner :




Muesli 3 céréales complètes (JORDANS) : 351 kcal pour 100 g
Corn Flakes (KELLOGG'S) : 371 kcal pour 100 g
Special K (KELLOGG'S) : 386 kcal pour 100 g
Special K aux fruits rouges (KELLOGG'S) : 369 kcal pour 100 g
Special K aux copeaux de chocolat au lait (KELLOGG'S) : 394 kcal pour 100 g
Céréales "Fitness" Natures (NESTLÉ) : 358 kcal pour 100 g
Céréales "Fitness" et pétales de chocolat noir (NESTLÉ) : 386 kcal pour 100 g

Frosties (KELLOGG'S) : 380 kcal pour 100 g
Miel pops (KELLOGG'S) : 381 kcal pour 100 g
Chocapic (KELLOGG'S) : 393 kcal pour 100 g
Nesquik (NESTLÉ) : 394 kcal pour 100 g
Lion (NESTLÉ) : 407 kcal pour 100 g
Céréales Crunch (NESTLÉ) : 401 kcal pour 100 g
Céréales Tresor (KELLOGG'S) : 448 kcal pour 100 g
Céréales Cheerios (NESTLÉ) : 392 kcal pour 100 g

Barres de céréales :

Barre de céréales Nesquik : 103 kcal par unité
Barre de céréales Chocapic : 104 kcal par unité
Barre de céréales Tresor : 95 kcal par stick
Barre de céréales au chocolat Grany : 93 kcal par unité
Barre de céréales pomme verte Grany : 89 kcal par unité
Barre de céréales Fitness au chocolat : 163 kcal par unité
Barre de céréales au chocolat au lait Special K : 79 kcal par unité
Barre de céréales aux fruits rouges Special K : 82 kcal par unité
Barre énergétique Ovomaltine : 87 kcal par unité




Comme souvent, quand on se met à comparer les produits entre eux, on s'aperçoit que les céréales "minceurs" ne sont pas moins caloriques (ou très peu) que les produits normaux.
Il serait donc faux de penser que consommer au petit-déjeuner ces céréales "allégées" plutôt que les autres soit un bon geste en faveur de votre ligne.

En revanche, si la valeur nutritionnelle des différentes marques de céréales du petit déjeuner est semblable, certaines d'entres elles apparaissent comme plus saines pour la santé.

C'est le cas des céréales peu transformées comme le muesli qui est un mélange de céréales complètes (avoine, blé, et orge), d'oléagineux (amandes, noix, noisettes...), et de fruits secs.


Un bon petit déjeuner équilibré pour bien débuter la journée pourrait donc prendre la forme d'un bol de céréales "Muesli", avec un peu de lait, ainsi qu'un fruit pour faire le plein de vitamines.

mercredi 13 novembre 2013

Comment ne pas prendre trop de poids pendant la grossesse ?

  La légende veut que la prise de poids soit un passage obligé au cours de la grossesse. Pourtant, les chiffres montrent que la réalité est bien différente.

En effet, on observe, qu'en moyenne après l'accouchement, une femme pèse 1,5 kg de plus qu'avant le début de la grossesse.
Cependant, comme souvent toutes ne sont pas sur un même pied d'égalité, car les statistiques montrent aussi que plusieurs mois après l'accouchement 15% d'entre elles pèseront 5 kg de plus qu'avant le début de la grossesse.
Pour ne pas prendre trop de poids pendant la grossesse il faudra donc rester vigilant et adopter quelques bonnes habitudes alimentaires.




Premièrement, garder la ligne pendant la grossesse ne doit pas se faire au détriment de sa santé ou de celle du futur bébé. Il ne faut donc surtout pas prendre l'habitude de se priver pour ne pas grossir.

Si vous décidez de faire attention à votre alimentation, veillez à ne pas descendre en dessous d'un apport énergétique de 1500 kcal par jour pour être certaine de couvrir les besoins énergétiques de votre corps.

Sachez également qu'une prise de poids soudaine lors de la grossesse peut être un phénomène tout à fait normal.
En effet, on observe souvent une prise de poids à partir du septième mois de grossesse qui n'est pas la conséquence d'une mauvaise alimentation, mais de l'apparition de la rétention d'eau. Ces kilos rapidement pris ont tendance à disparaître tout aussi rapidement après la grossesse.




Pour ne pas prendre trop de poids pendant la grossesse, il faut manger équilibré et à sa faim.

Pour être moins victime de fringales totalement incontrôlables au cours de la journée, il est essentiel de prendre un bon petit-déjeuner complet : Café/thé, laitage, produits céréaliers, un peu de matières grasses (Beurre, noix, amandes, noisettes...), et un fruit pour faire le plein de vitamines !


Les repas doivent eux aussi être équilibrés pour faire le plein d'énergie et ne pas se laisser tenter par des petits grignotages.

Un repas équilibré doit être composé d'une portion de viande/poisson/œuf, d'une portion de féculents, de légumes verts (à volonté si sans sauce grasse), et d'un dessert sain comme un fruit frais ou un yaourt 0%.



   Savoir se laisser tenter



Rassurez-vous, il n'est pas anormal d'avoir des envies soudaines de nourriture pendant la grossesse. Et même quand on souhaite ne pas prendre trop de poids pendant la grossesse, il peut être parfois bon de se laisser aller et de succomber à ces fringales inexplicables. Se faire plaisir, c'est bon pour le moral et pour la motivation !

Pour veiller à ne pas grossir, il faut simplement contrôler ces écarts alimentaires. Un ou deux écarts par semaine ne provoquera pas chez vous une forte prise de poids.
Par contre, si vous remarquez que vous vous laissez aller tous les jours, il faudra réagir rapidement pour ne pas en faire une mauvaise habitude alimentaire.



CONCLUSION :

Ne pas prendre trop de poids pendant la grossesse s'avère tout à fait possible. Il faut manger équilibré et à sa faim tout en s'autorisant quelques plaisirs de temps à autre pour garder le moral.

lundi 11 novembre 2013

Comment bien manger sans grossir ?

  Pour beaucoup d'habitués aux régimes, bien manger sans prendre de poids semble être un rêve illusoire.
Pourtant, stabiliser son poids est surtout une question de bonnes habitudes, et bonne nouvelle, vous allez voir qu'il est tout à fait possible d'apprendre à bien manger sans grossir en suivant quelques principes qui relèvent avant tout du bon sens.


Comment bien manger sans grossir ?




C'est en reprenant le contrôle de son alimentation qu'on peut parvenir à bien manger sans grossir.

La première étape consiste à se débarrasser de ses mauvaises habitudes alimentaires, la pire de toutes étant le grignotage entre les repas qu'il faut cesser le plus rapidement possible pour recentrer son alimentation sur les trois principaux repas de la journée que sont le petit-déjeuner, le déjeuner, et le dîner.

Ces trois repas doivent devenir les seuls moments de la journée pour manger, avec la possibilité tout de même de prendre une collation en fin d'après-midi.



Apprendre à bien manger sans grossir, c'est aussi apprendre à mieux écouter son appétit pendant les repas. C'est à dire de manger quand on a faim, mais aussi de savoir s'arrêter quand on est rassasié.
Car le véritable problème est là, ce n'est pas de faire des gros repas qui vous fera grossir, c'est de les multiplier par habitude.

Par exemple, parce qu'on a l'habitude au dîner de manger une assiette pleine de pâtes, du pain, du fromage, le tout avec un dessert, on aura tendance à manger tous ces aliments même les jours où on a pas tellement faim, simplement par habitude.
La clé est donc d'apprendre à écouter son appétit, et de devenir capable de manger en fonction de ses besoins.



Mais mieux contrôler son appétit, ça passe aussi par commencer à manger plus lentement.

En effet, en mangeant plus lentement on apprend à mieux écouter son corps. Le cerveau a besoin d'au moins 15 bonnes minutes avant de comprendre que le corps est rassasié. Pendant ce temps, on va continuer de manger en pensant encore avoir faim.

Pour éviter ce décalage, et ne plus avoir l'impression d'être toujours affamé après avoir vidé son assiette, il faut manger plus lentement en prenant son temps et en mâchant plus longuement chaque bouchée.



Apprendre à bien manger sans grossir passe aussi par une activité physique journalière suffisante.
En effet, même en allant travailler tous les jours, certaines personnes ne marchent pas plus de quelques minutes quotidiennement. C'est trop peu pour brûler des calories.
Pour rester en bonne santé et éviter de grossir, il est conseillé de pratiquer au moins 30 minutes d'activité physique par jour.

vendredi 8 novembre 2013

Faut-il faire du sport à jeun pour maigrir plus rapidement ?

  Il n'y a aucun doute qui pèse sur le fait que faire du sport est idéal pour maigrir : Il permet de brûler plus de calories et d'augmenter son métabolisme de base.
Chez les sportifs, on entend souvent que faire du sport à jeun permettrait de maigrir encore plus efficacement.
Mais qu'en est-il réellement ? Faire du sport à jeun pour maigrir, est-ce une bonne idée ?




Faire du sport à jeun est une habitude de vie hygiénique. En effet, pratiquer une activité sportive de bon matin aide le corps à se réveiller et à se mettre en route pour la journée. Du coup, faire du sport à jeun pour maigrir permet aussi d'être en meilleure forme pendant la journée.


Note : Attention tout de même, pour ne pas subir le contre coup physique d'une activité physique intense, il faut toujours prendre un bon petit déjeuner équilibré dans l'heure suivant la séance de sport. 
Sans ça, le risque est de passer une mauvaise matinée, alternant entre manque d'énergie et coups de fatigue à répétition.


Chez la majorité des pratiquants du sport à jeun, l'objectif affiché est de puiser plus facilement dans les réserves lipidiques de son corps.

En effet, à jeun, l'organisme n'a pas la possibilité immédiate de puiser dans les sucres issus de la digestion se produisant après un repas. Il doit donc  aller chercher l'énergie là ou elle est disponible : Dans les tissus adipeux.

Cependant, ce phénomène ne se produit pas immédiatement, car même après une nuit de sommeil, le foie dispose encore de quelques réserves de glycogènes destinées à assurer les fonctions vitales de l'organisme.

Faire du sport à jeun pour maigrir ne suffit donc pas. Pour que l'utilisation des graisses soit optimale, il faut faire durer l'activité physique.
Des études scientifiques ont pu conclure que la consommation des graisses pouvait être multipliée jusqu'à cinq fois après 30 à 40 minutes d'effort lorsque les réserves de glycogènes étaient pratiquement épuisées.

Du coup, cela rend les activités de cardio-training particulièrement efficaces pour perdre du poids.




   Faire du sport à jeun pour maigrir : Un effet progressif



Certaines études montrent que l'effet de déstockage serait progressif, c'est à dire que plus on pratique du sport à jeun, plus l'organisme aura tendance à puiser dans ses réserves de lipides.

Ce phénomène explique pourquoi les marathoniens ont l'habitude de s'entraîner à jeun: Ils souhaitent habituer leur corps à prélever le maximum d'énergie de ses tissus adipeux afin d'améliorer la performance sportive lors des compétitions.



CONCLUSION :

En plus d'être une habitude de vie hygiénique, faire du sport à jeun pour maigrir peut s'avérer très efficace à condition de pratiquer une activité physique avec une véritable intensité, et que celle-ci dure suffisament longtemps, car plus l'exercice dure dans le temps, plus les réserves de glycogènes s'épuisent, et plus l'organisme sera disposé à puiser dans ses tissus adipeux.

mercredi 6 novembre 2013

4 idées reçues qui ne vous feront pas maigrir rapidement

  En matière de diététique alimentaire, les légendes urbaines et idées reçues ne manquent pas. Pour être capable de perdre du poids correctement et ne pas s'imposer des barrières inexistantes inutilement, il est important de connaître ces idées reçues qui ne marchent pas.
Voici notre top 4 des idées reçues qui ne vous feront pas perdre rapidement du poids :




   "L'ananas fait maigrir"


Entendre que l'ananas fait maigrir est une légende tenace. D'autant plus qu'une véritable économie s'est développée autour de cette idée reçue.
C'est de cette façon qu'on peut trouver dans le commerce des gélules de "concentré d'ananas", dont la consommation n'a jamais vraiment produit de miracle chez qui que ce soit.

En effet, la rumeur selon laquelle l'ananas ferait maigrir est fondée sur une enzyme présente dans ce fruit : la broméline.
Cette enzyme possède effectivement certaines propriétés de brûle-graisses, sauf qu'on la trouve essentiellement dans la tige de l'ananas, et non pas dans le fruit en lui-même (ou très peu).
De plus, des études scientifiques ont pu démontrer que l'action de la broméline sur les graisses du corps était très négligeable dans le cadre d'une perte de poids.




   "Les pâtes font grossir"


Chez les personnes désirant perdre rapidement du poids, les pâtes ont une mauvaise réputation qui s'avère pourtant injustifiée.

En effet, on pense souvent que les pâtes sont des aliments très caloriques qui n'aident pas à maigrir. C'est faux.

D'accord, les pâtes sont caloriques : 100 g de pâtes (Soit l'équivalent d'une grande assiette très (très) bien remplie) avant cuisson apportent environ 350 kcal. Mais c'est oublier que les pâtes sont des aliments très rassasiants.

Car les pâtes sont des féculents riches en glucides qui permettent de faire le plein d'énergie pendant très longtemps.
D'ailleurs, ça n'est pas un hasard si le régime alimentaire des sportifs de haut niveau est essentiellement composé de pâtes !

De plus, les pâtes s'accompagnent très bien avec toutes sortes d'aliments sains : Sauce tomate, petits légumes, crème fraîche allégée, champignons, saumon, bœuf haché, thon, œufs, etc...

Bref, finalement on peut dire que contrairement à l'idée préconçue qui laisse penser que les pâtes font grossir, c'est bien au contraire, tout l'inverse. Un plat de pâtes apparaît même comme une valeur sûre en tant que base d'un repas équilibré dans le but de perdre rapidement du poids.




   "Pour perdre rapidement du poids, il faut consommer de la margarine plutôt que de l'huile ou du beurre"


L'idée que la margarine soit préférable à l'huile ou au beurre quand on est au régime est fausse.
La margarine a été inventée comme un substitut au beurre qui était trop coûteux pour les foyers modestes, mais elle n'en est pas moins aussi riche en matières grasses que le beurre, et presque autant que l'huile (82% de m.g pour la margarine contre 100% pour l'huile)



   "Le chocolat light est moins calorique"



Maigrir rapidement et manger du chocolat à volonté, c'est tentant non ?
Sauf que le chocolat allégé n'existe pas. Le chocolat est issu du cacao qui même sous une appellation "light" reste toujours riche en sucres et en matières grasses.

Le chocolat light vendu comme allégé n'est finalement pas très différent d'un chocolat classique. Souvent, une partie du sucre est remplacé par des polyols ou par d'autres matières grasses. Mais au final, la valeur calorique est très semblable. L'idée que le chocolat light est moins calorique est donc fausse.

lundi 4 novembre 2013

Perdre 3 kg rapidement : Mode d'emploi

  Après une période de relâchement, on désire souvent perdre les quelques kilos gagnés le plus rapidement possible. Sans pour autant parler de régime miracle, nous allons voir qu'il est plutôt facile de perdre 3 kg rapidement en modifiant quelques unes de nos mauvaises habitudes.


Pour perdre rapidement du poids, on basera notre régime sur deux axes principaux : Diminuer son apport calorique de manière significative, et augmenter son métabolisme de base pour brûler plus de calories.





   Diminuer son apport calorique par l'alimentation



Pour diminuer son apport calorique, il faut commencer par se débarrasser de ses mauvaises habitudes alimentaires et adopter des habitudes plus vertueuses :

- Le petit déjeuner doit devenir un repas significatif dans la journée. Si vous aviez l'habitude de ne prendre qu'un café ou thé, ça n'est pas ce qu'il faut faire car toutes les études scientifiques montrent qu'en ne prenant pas de petit déjeuner, nous avons tendance à manger en plus grande quantité et plus gras pendant les repas.

- Pour perdre 3 kg rapidement, nous allons limiter la part des féculents pendant les repas sans pour autant les supprimer.
Un repas normal doit se composer ainsi : 1 portion de viande/poisson/œuf, 1 petite quantité de féculents, et 1 bonne portion de légumes verts.

N'hésitez pas à avoir la main lourde sur les légumes verts, ils sont riches en vitamines, minéraux, et fibres, et permettront de vous rassasier plus facilement.

- Pour perdre du poids plus rapidement, il faut diminuer de manière importante sa consommation de pain et de fromage. De même pour tout ce qui pâtisseries, glaces, viennoiseries...

- Il est primordiale de ne plus grignoter entre les repas. Mais si vraiment la faim est plus forte que votre volonté, préférez un en-cas sain comme un fruit ou un yaourt 0% plutôt que des aliments riches en matières grasses.




   Augmenter son métabolisme de base par l'activité sportive



Pour perdre 3 kg rapidement, il faut bousculer les petites habitudes de son organisme en le poussant à brûler plus de calories par le sport.

Toutes les activités sportives seront vertueuses à partir du moment où on y met une réelle intensité : Course à pied, vélo, natation, gymnastique, danse, etc...

Il est probable que vous vous sentiez exténué juste après les deux ou trois premières séances (Si ça n'est pas le cas, c'est que vous n'y avez pas mis assez d'intensité !). Ne prenez pas peur, c'est normal.
Votre corps va s'habituer très rapidement, et dès la deuxième semaine d'exercice, la fatigue se fera beaucoup moins ressentir.


L'important si on veut perdre 3 kg rapidement est de pratiquer du sport régulièrement. Essayez de faire au moins 3 séances par semaine. Si vous pouvez en faire plus, faites-le, mais sachez rester raisonnable, c'est une bonne chose d'être motivé au début, mais le plus dur sera de tenir sur la durée.




Note : Avant de se lancer dans une perte de poids rapide, il est vivement conseillé de consulter son médecin. Vous connaissant personnellement, il saura vous conseiller sur les habitudes alimentaires ou sur les activités sportives les plus adaptées à votre cas personnel.

vendredi 1 novembre 2013

4 bonnes résolutions à prendre pour perdre du ventre rapidement

  Quand on a quelques kilos en trop, le gras a la fâcheuse tendance à se loger dans des endroits indésirables. C'est notamment le cas du ventre.
Et un surplus de gras au niveau du ventre, c'est plutôt disgracieux.

Pour essayer de remédier à ce problème, voici nos 4 bonnes résolutions à prendre pour perdre du ventre rapidement :




   Diminuer les aliments riches en matières grasses


Pour perdre la graisse du ventre, il faut manger mieux. Si vous n'avez aucune notions de diététique, le plus simple dans un premier temps consiste à diminuer sa consommation d'aliments riches en matières grasses. C'est le cas de l'huile, du beurre, des sauces en tous genres, des aliments frits, de la crème, de la charcuterie, du fromage, etc...
Diminuer sa consommation d'aliments riches en matières grasses permettra de commencer à perdre du ventre rapidement.



   Abandonner l'alcool


Les boissons alcoolisées sont très riches en calories. Pour mettre toutes les chances de son côté pour réussir à perdre du ventre il vaut donc mieux abandonner (ou limiter si vraiment vous n'y arrivez pas) la consommation d'alcool pendant un régime.
De plus, certains alcools provoquent des effets indésirables sur le ventre.
C'est notamment le cas de la bière qui peut causer un ballonnement durable.
D'ailleurs, un gros consommateur de bière qui cesserait de boire cette boisson verrait son tour de taille considérablement se réduire en l'espace de quelques semaines.



   Augmenter son métabolisme avec le thé vert


Le thé vert est source de nombreux bienfaits pour la santé. Il est riche en antioxydants, et aurait des vertus relaxantes quand il est consommé en tisane.

De plus, boire des tisanes de thé vert permet d'augmenter son métabolisme facilement et sans effort.




   Manger moins mais plus souvent


Multiplier les petits repas plutôt que de faire 3 gros repas par jour a de nombreux avantages.

Cette astuce peut notamment aider à éliminer le grignotage.
En effet, en faisant 5 ou 6 repas dans la journée, on est moins tenté de manger entre deux repas.

Mais surtout, multiplier les repas permet d'actionner à de nombreuses reprises le mécanisme de digestion qui est très consommateur en calories.

Manger plus souvent est donc une bonne astuce pour augmenter son métabolisme sans effort et ainsi perdre du ventre plus rapidement.

mercredi 30 octobre 2013

Comment perdre du poids après la grossesse ?

  Beaucoup de femmes n'ont qu'une obsession après la grossesse : Perdre du poids rapidement. Mais ça n'est pas si facile.
On dit souvent qu'il faut au moins une bonne année après l'accouchement pour retrouver son corps d'avant la grossesse.

D'autant plus que, se lancer dans un régime après un accouchement s'accompagne de plusieurs contraintes qui peuvent compliquer une perte de poids.


Comment perdre du poids après la grossesse ?



Généralement, on observe une perte de poids rapide dès les premières semaines qui suivent l'accouchement. Mais cela ne veut pas dire retrouver son poids, ni ses formes d'avant cette épreuve.
Pour cela il faudra compter au moins une bonne année pour que le corps ait le temps de récupérer.

Mais essayer de perdre du poids immédiatement après l'accouchement n'est pas toujours la meilleure des solutions.
En effet, pour mettre toutes les chances de son côté il vaut mieux se lancer dans un régime avec l'esprit libre et avec une disponibilité physique et mentale que ne laisse pas toujours le rôle de mère dans les premiers temps.

Il serait inutile de se lancer dans un régime au long cours en étant épuisé à la fois physiquement et mentalement. Ce serait l'échec assuré, et ça pourrait même s’avérer dangereux pour votre santé.

De plus, lorsque l'organisme est affaibli, la perte de poids n'est jamais optimale. Le risque est donc de faire beaucoup d'efforts pour d’infimes résultats.


Toutes ces raisons font que le mot d'ordre après l'accouchement est : REPOS. Car, qu'on l'admette ou non, un régime est une pression psychologique supplémentaire à vivre au quotidien.


Perdre du poids après la grossesse grâce au sport est possible mais à condition d'y aller très progressivement.

Juste après l'accouchement, il est recommandé de reprendre l'exercice physique en douceur, en commençant par des promenades, pourquoi pas avec bébé, histoire de partager davantage de temps ensemble.

Pour la reprise d'une activité plus intensive, il est vivement conseillé de patienter quelques semaines de plus, le temps que le corps puisse récupérer pleinement de l'épuisement généré par l'accouchement.


Dans tous les cas, si vous envisagez de reprendre un sport intensif, n'oubliez pas de consulter votre médecin. Il sera de bon conseil, et vous informera probablement sur les activités à éviter ou au contraire, celles à favoriser.


CONCLUSION :

Perdre du poids après la grossesse demande avant tout de la patience. En effet, le corps ayant vécu une épreuve épuisante, il lui faut du temps pour récupérer pleinement et pouvoir perdre du poids de manière efficace.

lundi 28 octobre 2013

Les avantages et inconvénients des substituts de repas pour maigrir

  Dans le commerce, il existe une offre conséquente en substituts de repas pour perdre du poids.
On les trouve sous différentes formes : Potages, boissons sucrées ou salées, crèmes, barres chocolatées, biscuits ou encore sous la forme d'une poudre à diluer.

Ces substituts de repas ont pour rôle de remplacer les repas du quotidien afin de baisser son apport calorique facilement sans nécessiter la mise au point d'un plan alimentaire complexe.

Les substituts de repas pour maigrir sont souvent stigmatisés aussi bien positivement que négativement. Pourtant, nous allons voir qu'ils présentent à la fois des avantages et des inconvénients qui doivent être connus.



Les avantages et inconvénients des substituts de repas pour maigrir :




   Avantages des substituts de repas pour perdre du poids



- Les substituts de repas sont simples à utiliser. Il n'est plus nécessaire de se demander ce qu'on doit ou ne doit pas manger.

- Ils permettent de baisser considérablement son apport calorique journalier.

- Le repas devient facile à préparer et rapide à manger, ce qui n'est pas le cas pour certains régimes qui requièrent de cuisiner soi-même ses plats.

- Ils peuvent se transporter n'importe où et sont peu encombrants.

- Quand le régime est bien suivi, la perte de poids est souvent importante et rapide.



   Inconvénients des substituts de repas pour perdre du poids



- Les substituts de repas ne permettent pas de prendre de bonnes habitudes alimentaires.

- Le risque de se sentir égaré après le régime est réel. En suivant un régime fait de substituts sur une longue période, on peut perdre ses repères et donc manger beaucoup trop une fois revenu à une alimentation classique.

- Ils peuvent être très coûteux, surtout si le régime s'étale sur une longue période.

- Ils répondent aux besoins physiologiques, mais pas forcément à ceux du cerveau.
Du coup, après un repas on peut avoir la sensation de n'avoir rien avalé et se sentir affamé (plus particulièrement quand il s'agit de boissons).

- Ils peuvent provoquer de la frustration qui peut entraîner un dérapage alimentaire et le retour du grignotage entre les repas.

- Les substituts de repas peuvent favoriser l'effet yoyo.

- Se nourrir de substituts peut rapidement devenir lassant.



Notes :

- Il peut être intéressant de prendre des compléments alimentaires tel que des vitamines et minéraux en parallèle d'une alimentation constituée de substituts de repas afin d'éviter des carences.

- Il est recommandé de consulter un professionnel de la santé avant de se nourrir de substituts de repas pour maigrir afin d'être certain que le régime envisagé soit adapté à sa situation.


CONCLUSION :

Les substituts de repas pour perdre du poids présentent à la fois des avantages et des inconvénients. Chacun doit bien peser le pour et le contre en fonction de ses objectifs, de sa personnalité, et de sa motivation pour savoir s'il faut se lancer ou non dans un tel régime.